Accueil      Uttar Pradesh (Inde) Bangkok, Thaïlande Yangon (Myanmar)


12 juillet 2002, Kolkata -> Yangon -> Bangkok, Thaïlande

On atterit à Bangkok à 15h30 locales. Là, on hallucine complètement: entre deux pistes d'atterissage il y a un terrain de golf, et on voit clairement les golfeurs depuis notre hublot. On récupère nos bagages et ce qu'on nous a confisqué à la sécurité de Kolkata (ciseaux de pharmacie, Swiss Tool, Laguiole) puis on sort de l'aéroport: il fait 35°C. On prend un Airport Bus (100 bahts) pour Kao San Rod, le centre "backpacker" de Bangkok. Le traffic est intense alors on met plus d'une heure à arriver.

Sur Kao San Road, on recherche une guesthouse, et on trouve à la Grand Guesthouse une chambre double avec fenêtres donnant sur les couloirs pour 200 bahts la nuit. Les WC et les douches sont à l'étage.

On prend une douche puis on sort prendre possession de la ville. On rentre dans un supermarché 7-Eleven où on redécouvre le lait, les joghourts aux fruits des bois et à la myrtille... Pour nous c'est vraiment le retour à la civilisation. Après presque six mois en Inde on a comme l'impression de sortir d'une grotte.

A l'hôtel, on prend une bière Singha pour 120 bahts, tzou l'arnaque. Un peu plus tard, on va manger au Kao San restaurant: des crevettes au curry, du poulet au lait de coco et curry, du riz et des boissons.

On a pu consater aujourd'hui que les Thaïs sont beaucoup plus aimables que les Indiens, et surtout, ils sont souriants. Et les filles sont très jolies selon Michel.

13 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

Lever vers 9h00. On passe poser notre linge sale à la laverie publique (lavage + séchage = 100 bahts) et pendant que ça tourne on passe au 7-Eleven acheter de quoi déjeuner: lait, joghourt à la myrtille, corn flakes et biscuits.

On fait quelques agences de voyage pour se renseigner pour les billets pour le Myanmar et les billets tour du monde avec Star Alliance. Pour aller au Myanmar, Biman Bangladesh est la compagnie la moins chère avec un aller-retour pour environ 6000 bahts (215 CHF, 142 USD). Par contre les billets tour du monde sont à plus de 3000 CHF...

Notre lessive faite, on pose nos films à développer (y compris les films APS abîmés par ces handicapés de Kolkata) puis on prend un bus (n°44, 3.50 bahts) pour le Chatuchak Weekend Market. On met 45 minutes pour y arriver car comme d'habitude, la circulation est proche de la saturation.

On découvre un gigantesque parc occupé par une myriade de stands organisés en quartiers. C'est monstueux, comme si la plaine de Plainpalais était couverte toute entière de marchands... On y trouve de tout: des fringues neuves ou de seconde main, des objets de décoration, des meubles, des animaux vivants (chiens, chats, hamsters, poissons), des fruits, etc. En plus de ça il y a plein de stands où on peut grignoter quelque chose et se désaltérer.

On tourne, on tourne, on tourne, et on seperd même un peu. Après avoir passé 5 heures dans ce dédale on s'achète une très belle lampe en bois sculpté pour 900 bahts seulement.

Retour à Kao San Road puis repas italien au restaurant La Casa: gnocchi aux quatre fromages, tiramisu et boissons, le tout pour 500 bahts. C'est pas donné mais une envie de gnocchi ça ne se contre pas !

On va encore prendre une bière puis on va appeler nos amis Loris et Angela durant leur apéritif de mariage. Ils sont tout émus de nous entendre et nous aussi.

14 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

Lever vers 10h00. On pase au 7-Eleven acheter notre déjeuner et on va le manger dans la cour d'une école. On cherche nos photos au labo. Isa est contente car ils ont réussi à ratrapper 4 parmi les 6 films abîmés à Kolkata. Les deux films restants sont définitivement perdus. Les diapositives de Michel ne sont pas très soigneusement traitées, ils ne doivent pas avoir l'habitude.

On passe l'après-midi dans un internet-cafe pour uploader les photos du Ladakh et de la suite du voyage (environ 400 photos). Ca prend du temps mais il faut bien le faire de temps en temps.

On mange une phat-thai (nouilles frites) et un épi de maïs dans la rue. On fait ensuite du shopping dans Kao San Road qui s'est bien animée ce soir. On achète quelques t-shirts puis on prend des cocktails au Van-Bar, un bus VW des seventies transformé en bar et où les serveuses sont soit des filles, soit des lady-boys. Avant de se coucher, Michel s'offre encore un banana-chocolate pancake.

15 juillet 2002, Bangkok, Thailande

On se lève vers 9h00. On déjeune puis on va voir quelques guesthouses car la notre est sombre et bruyante. Toutes sont pleines, on verra demain si on a plus de chance.

On prend un bus (n° 15) pour l'ambassade du Myanmar. Là, on fait la demande pour un visa de 28 jours qui nous coût 810 baths par personne. Nos passeports seront prêts demain.

On prend le Sky Train (métro aérien ultra efficace, si seulement on en avait un à Genève...) pour Siam Square. On explore le Siam Center, un centre commercial, et on grignote un morceau dans un fast-food local. On part ensuite à la découverte du MBK Center, un shopping complex de six étages où on trouve de tout et de rien (habits, montres, gadgets, accessoires de téléphone, électronique). On y passe l'après-midi, c'est dire si c'est grand.



name='images/Thailande/Bangkok1/20020715_1534_Michel_Ovaltine_Bangkok_02.jpg' legend='Ovaltine (= Ovomaltine) à Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'

Depuis six mois on en rêvait... Ce soir on se fait plaisir et on va manger une fondue au William Tell Restaurant. Pour accompagner ce plat, on prend une bouteille de Pinot Blanc (de Peissyà Genève, s'il vous plaît). Après six mois sans vin, ce nectar est une bénédiction qu'on déguste à petites lampées. Pour le desert on prend une mousse au Toblerone et ..., un régal ! Quant au prix de ce festin, quand on aime on ne compte pas...

name='images/Thailande/Bangkok1/20020715_2010_Fondue_William_Tell_Bangkok_03.jpg' legend='Fondue suisse au William Tell, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'

On reprend le Sky Train jusqu'à son terminus (National Stadium) puis, après avoir attendu un bus en vain, on partage un taxi pour Kao San Road avec une touriste japonaise (52 bahts la course)

16 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

Lever vers 8h30. Avant même de déjeuner, on cherche tout de suite une autre guesthouse. On dégotte la J & Joe Guesthouse, très sympa avec une cour pleine de fleurs et de chats. Il y a aussi un restaurant. On va donc paqueter nos affaires et prendre possession de notre nouvelle chambre.

En début d'après-midi, on va chercher notre visa à l'ambassade du Myanmar. On passe ensuite à l'agence Biman Bangladesh et on découvre que finalement notre billet pour le Myanmar nous coûtera moins cher si on le prend dans une agence de voyage. On se ballade encore un peu dans les rues de Pat Pong, le quartier chaud, mais à cette heure-ci, c'est plutôt froid !

On décide ensuite de retourner à Kao San Road. On rate notre bus... on attend en vain le suivant. Puis on monte dans un bus au hasard qui nous semble aller dans la bonne direction. En changeant deux fois, on arrive à destination après deux heures de trajet.

On passe commander nos billets d'avion pour Yangon (Myanmar) pour le 21 juillet. Le billet nous coûte 5940 baht par personne. On va manger dans une gargotte, puis on se ballade un peu dans les petites rues autour de Kao San Road. En chemin, on croise un marchand ambulant qui a dans son chariot plein de fruits frais dans de la glace. On craque chacun pour un demi ananas ("Wow ! So good, so cheap ! Only ten bahts...", comme disait notre ami Leo au Ladakh).

17 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

On se réveille vers 9h00. On va acheter notre déjeuner qu'on mange dans le jardin de l'hôtel. On va chercher nos billets d'avion chez Charlie Connection, on paie le solde et on a la mauvaise surprise de découvrir qu'on doit encore payer 500 baths chacun à l'aéroport comme taxe de départ.

On passe 3 heures dans un internet cafe pour avancer le journal de bord online, qui a 1 1/2 mois de retard. C'est dur la vie de tourmondiste...

Pour s'aérer un peu, on flâne au milieu des stands de rue dans Kao San Road. Le ciel devient menaçant; on s'enfile dans une petite allée et là, les cieux se mettent à gronder et une pluie diluvienne s'abat sur nous. On attent une bonne demi-heure mais ça ne s'arrête pas, alors on va prendre un en-cas au New Joe Restaurant: Michel prend une Tom Kar (soupe au poulet avec lait de coco) et Isa se contente d'un lemon soda.

Plus tard, on va manger du poisson, du riz et des nouilles dans un boui-boui installé dans la Soi Ramboutri, près de Kao San Road. On prend aussi une bière locale, la Chang Beer, très correcte. On prend un ananas frais pour le dessert.

18 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

Réveil à 9h15. Michel prépare un chai dans la chambre pendant qu'Isa va acheter le déjeuner.

Après une heure de net, on prend un bus pour le World Trade Center. Devant, un gars nous accoste pour nous poser des questions sur notre vie de touriste. En remerciement, il nous donne une carte à gratter.on gagne une valise à roulettes et un cadeau surprise. Pour les obtenir, on doit aller voir des consultants qui vont nous faire des propositions relatives à leur réseau hôtelier.

C'est un noir-américain aux longs dreadlocks poivre et sel, un peu fou-fou qui nous accueille. Il nous pose des questions, nous fait bien rire, mais il voit que dans l'état actuel des choses, il n'arrivera pas à nous vendre des vacances dans des hôtels de standing. on nous donne donc nos cadeaux : Isa a gagné une petite valise à roulette (on en avait justement besoin pour faire ramener certaines choses en Suisse); Michel a gagné 7 jours de vacances dans un hôtel à choix parmi une sélection d'établissements dans le monde entier. On espère pouvoir en profiter pendant notre tour du monde.

On fait les boutiques de Siam Square, mais on n'y trouve rien d'intéressant. On a ensuite au Mc Donald's, où Michel prend un Samurai Mc Pork menu, et Isa un mini-menu Crispy Chicken. C'est pas qu'on est accros, mais on aime bien goûter les spécialités locales du Mc Donald's dans chaque pays que l'on visite.

Retour à l'hôtel. On sort ensuite se partager une soupe. Puis on goûte au durian (le roi des fruits). L'odeur caractéristque est très désagréable, mais le goût est bon : très doux. Après deux désormais habituels ananas sur Khao San Road, on va se coucher.



name='images/Thailande/Bangkok1/20020718_2154_Khao_San_Road_Bangkok_01.jpg' legend='Khao San Road, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'

19 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

On se lève vers 9h00. Déjeuner habituel, puis on va visiter la pagode de Wat Pho. Cette pagode a été construite durant la période Ayutthaya entre 1688 et 1703 pour accueillir le Buddha Saiyat (ou Buddha couché), le deuxième plus grand Buddha de Thaïlande. La particularité la plus remarquable de ce Buddha est la décoration du dessous de ses pieds, composée de 108 images réalisées en incrustation de nacre. Sompueux ! Dans un autre temple du complexe, il y a aussi un assez grand Buddha, mais assis cette fois-ci.



name='images/Thailande/Bangkok1/20020719_1239_Wat_Pho_Bangkok_02.jpg' legend='Bouddha couché, Wat Pho, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'



name='images/Thailande/Bangkok1/20020719_1239_Wat_Pho_Bangkok_03.jpg' legend='Détail des pieds du Bouddha couché, Wat Pho, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'



name='images/Thailande/Bangkok1/20020719_1400_Wat_Pho_Bangkok_12.jpg' legend='Bouddha assis, Wat Pho, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'

On se dirige ensuite vers,la rivière pour admirer la pagode Wat Arun, sur l'autre rive. Il ne fait pas très beau alors on décide de remettre cette visite à un autre jour.

On prend un bus pour National Stadium puis on marche jusqu'au Pantip Plaza. C'est un centre commercial dédié à l'éléctronique de loisirs: audio, vidéo et informatique. On en fait tout le tour (5 étages). Michel est excité comme une puce devant cette profusion de processeurs, d'écrans, de disques durs... C'est comme un Media Markt sauf que c'est juste 20 fois plus grand ! On n'achète rien mais ça nous permettra de comparer les prix à Singapour. On fait encore un tour au MBK Center avant de retourner sur Kao San Road.



name='images/Thailande/Bangkok1/20020719_1640_Pantip_Plaza_Bangkok_01.jpg' legend='Pantip Plaza, Bangkok, Thaïlande' quality='' size='1'

Repas de soir au New Joe Restaurant: Michel choisit un menu qui comprend une tom yam, deux plats (poulet au curry et boeuf broccoli), riz et glace pour. Isa prend un autre menu: salade de papaye, riz et brochettes au saté. On fait encore trois heures de net pour avancer le journal puis au lit.

20 juillet 2002, Bangkok, Thaïlande

Réveil vers 9h00. On va acheter notre désormais traditionnel déjeuner puis on réserve notre bus pour l'aéroport demain (50 bahts par personne, toujours chez Charlie Connection). On va rapidement mettre les dernières photos sur le web et on profite d'envoyer une newletter avec la photo où on mange la fondue.

On part ensuite au Chatuchak pour fouiner encore un peu. On se perd à nouveau dans le dédale des petites allées. On achète quelques babioles puis on revient en bus à Kao San Road.

Le soir, on mange un excellent poisson chacun (avec du riz, du phat thai et de la bière) dans un stand de rue à Soi Rambutri. On fait trois heure de net pour mettre à jour le journal puis on s'offre un cocktail au Van Bar: notre choix se porte sur un white Russian et un Black Russian.

21 juillet 2002, Bangkok -> Yangon, Myanmar

On se réveille vers 9h00. Déjeuner, préparation des sacs. Vers 11h30 on fait le check-out. On fait 30 minutes de net pour envoyer les derniers messages avant le mois d'isolement qui nous attend au Myanmar.

On commande ensuite deux (fausses) cartes d'étudiant (100 bahts la pièce) qui pourraient nous être utiles pour la suite du voyage. On prend alors un bus pour Silom Road où on achète des films dans un labo professionel. On fait encore quelques courses puis on retourne à l'hôtel.

On se change et à 15h00, après avoir récupéré nos cartes d'étudiant, on prend le bus pour l'aéroport. On y arrive en une heure.

On fait le check-in, et on nous annonce que l'avion aura 1h30 de retard et partira vers 20h00. On déambule dans le terminal puis Michel prend un hamburger au Burger King. Juste avant de passer la douane on doit payer chacun 500 bahts de taxe d'aéroport.

On fait quelques duty free puis on va jusqu'à la salle d'embarquement. On nous fait attendre encore un peu avant de monter dans l'avion. Finalement on quitte Bangkok à 20h20.

Après 1h15 de vol on atterit au pays des dix mille pagodes. Avez-vous le courage de les visiter toutes avec nous ?