Accueil      Camino Inca et Machu Picchu Cusco, Pérou (2e visite) Je ne suis pas un voyant...


7 juillet 2003, Aguas Calientes -> Cusco, Cusco, Pérou

On se lève à 5h00. A 5h45, on monte dans le train, qui démarre immédiatement. On met deux heures à parcourir les 42 kilomètres qui séparent Aguas Calientes de Ollantaytambo. On descend du train, et on marche jusqu'à la place principale, où on trouve tout de suite un bus pour Cusco (5 soles).

On arrive en ville à 10h00. On passe chercher nos bagages à l'Hostal California, puis on va s'installer chez Maria-Elena et Haydée, la soeur et la mère de Ricardo, le mari péruvien de Rita, une amie d'Isa, qui vit à Genève.

On ressort, on passe à la banque, puis on va assister à notre premier cours d'espagnol. Isa est dans un cours intermédiaire, et Michel chez les débutants moyens.

Le soir, on a rendez-vous avec Karin, Jacqueline, Marion, Emilie, Will, Rick et deux Péruviens, Arturo et Jaime, à la Plaza de Armas. On va manger au Emperador, où Michel goûte le cui (cochon d'inde) et Isa le steak d'alpaga, un cousin du lama. Le cui est très bon, mais il n'y a pas beaucoup à manger sur cette petite bête.

Repus, on sort du restaurant. Des "rabatteurs" nous tendent plein de flyers pour des entrées et boissons gratuites dans diverses discothèques de la ville. On commence par le Spoon, puis le Mama, et finalement on finit la soirée au Xss. Dans chaque discothèque, on a un cuba libre gratuit, et on s'arrange pour les suivants. On rentre à 4h00 du matin, sans avoir dépensé un seul centimo dans les discothèques...

8 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

On se lève à 8h00 (!). On déjeune, et à 9h30 on se rend à l'école d'espagnol. On part en taxi jusqu'au christ blanc qui domine la ville. C'est l'entrée du site de Sacsayhuaman. On achète le "boleto turístico", qui donne aussi accès à d'autres sites, musées et églises de Cusco (35 soles).

Sacsayhuaman était un centre cérémonial, où l'Inca, l'empereur, faisait passer des épreuves au jeunes de l'empire avant de les incorporer à la noblesse. Parmi les constructions les plus remarquables du site, on peut voir trois bastions en forme de zig-zag, symbolisant l'éclair, construits avec des pierres taillées avec une précision extraordinaire. Le bastion inférieur est construit avec les pierres les plus grosses, dont certaines pèsent plus de 300 tonnes. Le bastion intermédiaire est construit avec des pierres moyennes, et le supérieur avec des pierres bien plus petites. On peut même voir des idéogrammes (serpent, poulet) dans les murs.



name='images/Perou/Cusco/20030708_1045_Michel_et_Isa_sur_le_trone_de_l_Inca_Sacsayhuaman_Cusco.jpg' legend='Michel et Isa sur le trône de l'Inca, Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030708_1037_Vue_des_bastions_de_Sacsayhuaman_Cusco_01.jpg' legend='Bastions de Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030708_1100_Serpent_au_bastions_de_Sacsayhuaman_Cusco.jpg' legend='Idéogramme de serpent dans les bastions de Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

Le reste du site est bien moins intéressant, car beaucoup de pierres, si remarquablement bien taillées, ont été utilisées pour construire la cathédrale de Cusco ainsi que d'autres édifices.



name='images/Perou/Cusco/20030708_1115_Reste_d_une_tour_Sacsayhuaman_Cusco.jpg' legend='Reste d'une tour astrologique, Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030708_1120_Vue_sur_Cusco_depuis_Sacsayhuaman_Cusco_03.jpg' legend='Vue sur Cusco depuis Sacsayhuaman, Cusco, Pérou (on voit la Plaza de Armas à gauche)' quality='' size='1'

On redescend en ville à pied, et on va prendre l'almuerzo dans notre famille cusqueña. De 14h00 à 18h30, on est à nouveau en cours d'espagnol. Le soir, on fait nos adieux à Marion et Emilie sur la Plaza de Armas, puis on va manger une fondue suisse et des desserts au Vara Yoc, en compagnie de Karin et Jacqueline. On va encore boire un verre au Spoon, puis on va se coucher.

9 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

On dort jusqu'à 9h30. On déjeune, on fait nos devoirs d'espagnol, puis on sort faire un peu de net. Notre voyage aux Galápagos s'annonce bien. Cool ! On grignote un salteña (sorte d'empanada frite), puis on va en cours.

Le soir, on participe à un cours de danse organisé par l'école d'espagnol: salsa, samba et merengue sont au programme. On s'amuse beaucoup et surtout. On apprend un nouveau style de danse. Avant d'aller se coucher, on va manger un quart de poulet dans un restaurant de la Calle Belen.

10 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Après le déjeuner, on travaille un peu pour notre école, puis on prend un très bon almuerzo avec la famille.

Après le cours d'espagnol, on va attendre Maria-Elena et Haydée devant la cathédrale, comme prévu. Mais au bout d'un heure elles ne se montrent pas, et on retourne a la casa. Elles sont là: elles étaient en train de nous attendre de l'autre côté de la plaza ! On remet notre rendez-vous à demain et on va manger un menu mexicain Chez Maggy, sur la Calle Plateros, aussi appelée "Gringo Alley"...

11 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Ce matin on se lève à 8h00. On révise toute la matinée pour notre examen. On travaille, on travaille, puis on prend l'almuerzo. Aujourd'hui, Maria-Elena a invité un prêtre missionnaire mexicain, qui vit à Cusco depuis quatre ans. Autant dire que le repas est fantastique ! On a des "papas a la huancaína" (patates à la sauce aux cacahuètes), puis du riz et de succulentes boulettes de viande.

On va passer notre examen (qui se déroule bien, merci), puis on suit encore nos dernières heures de cours. Le soir, on invite Maria-Elena et Haydée au Ama Lur, le restaurant de Milton, un cousin de Ricardo. Celui-ci nous offre un pisco sour vraiment excellent, puis on se partage deux pizzas familiales et du vin rouge chilien.

12 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

On se lève à 8h30, et après avoir déjeuné et préparé nos sacs, on sort à la recherche d'un hôtel pour ce soir. Après en avoir visité une dizaine dans toute la ville, on choisit le El Quijote, à deux pas de la rue où habite notre famille. Après marchandage, on y obtient une chambre double avec salle de bain (eau chaude centrale, pas de douche "électrique") et TV câblée, pour 30 soles. Pas mal.

On va rechercher nos bagages au 403 Lechugal, et on prend congé de notre nouvelle famille péruvienne. On prend l'almuerzo (poisson et lentilles), puis on va à pied jusqu'au marché El Baratillo, dans le bario Santiago. On trouve de tout, et aussi pas mal d'objets volés ou "trouvés" (appareils photos, couteaux suisses, montres), d'où le surnom de "marché des voleurs". On y achète quelques CDs de musique andine et locale.

On part ensuite à la recherche du marché El Molino, sans succès. On se retrouve dans un marché loin du centre (El Ttio), et on prend un taxi collectif (une vielle bagnole américaine à la Starsky et Hutch) pour la Plaza San Francisco. On fait un peu de shopping, on soupe au El Tronquito, puis on rentre à l'hôtel.

13 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Le réveil sonne à 8h30. On se douche (chaud !!!), puis on sort prendre le desayuno au El Horno: une soupe, du riz, de la viande et des tomates, et un morceau de pain, le tout pour seulement deux soles par personnes. On en ressort calés pour la journée.

On retrouve Jaime devant l'Academia Latinoamericana de Espagnol. On marche jusqu'à la station de bus, et on prend un billet pour Pisac (2 soles). On roule une heure pour y arriver. A Pisac, on prend un taxi collectif (2 soles) pour monter aux ruines incas.



name='images/Perou/Cusco/20030713_1227_Ruines_de_Pisac_Cusco_03.jpg' legend='Ruines inca de Pisac, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

Pisac était une citadelle à l'entrée de la vallée, et servait de centre administratif pour celle-ci. On visite d'abord une partie pré-inca, puis la partie militaire, où vivaient aussi les architectes et les astronomes.



name='images/Perou/Cusco/20030713_1239_Ruines_de_Pisac_Cusco_04.jpg' legend='Ruines incas de Pisac, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

On passe dans un tunnel, et on arrive à Intihuatana, où on voit le temple du soleil, ainsi que plusieurs fontaines utilisées pour la purification rituelle du corps. En redescendant sur Pisac, on aperçoit, sur les hauteurs, des tours de garde ainsi que l'ancien hôpital.



name='images/Perou/Cusco/20030713_1250_Ruines_de_Pisac_Cusco_08.jpg' legend='Tour de garde, Pisac, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030713_1306_Ruines_de_Pisac_Cusco_11.jpg' legend='Ruines incas de Pisac, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

On flâne au marché du dimanche, et, à 16h00, on reprend un bus pour Cusco. Le soir, on mange au Ccoyllor, on se ballade sur la Plaza de Armas, puis on va faire une heure de net avant de rentrer à l'hôtel.

14 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

On dort jusqu'à 10h00, on en avait bien besoin. On sort et on passe chez Best Travel, sur Avenida Sol, pour se renseigner pour des billets d'avion Lima->Quito. Ca va nous coûter 264.60 USD par personne, mais ça va nous permettre de gagner du temps et de le passer avec Loris et Angela, qui arrivent de Suisse demain.

On prend l'almuerzo en face du El Hornito, puis on passe l'après-midi à mettre les photos numériques sur le net. Comme le réseau est très lent, on décide d'aller manger au Tronquito, puis on retourne au cyber-café jusqu'à 23h45...

15 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Aujourd'hui le réveil sonne à 6h15. On se douche, puis on va chercher Loris et Angela à l'aéroport en taxi. On les attend 30 minutes, puis ils arrivent ! Ca nous fait vraiment super plaisir de les revoir après presque 17 mois.

On revient en ville en taxi, et on les installe dans leur chambre. Ils ont plein de chocolat pour nous, ainsi que 2-3 autres bricoles. Une fois qu'ils sont rafraîchis, on sort se balader dans la ville. On va au marché, où on voit entre autres des têtes de porc et des foetus de lama, puis on va almuerzer dans un petit restaurant de San Blas, le quartier des artistes.



name='images/Perou/Cusco/20030715_1356_Plaza_San_Blas_Cusco.jpg' legend='Plaza San Blas, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

Loris et Angela achètent leur Boleto Turístico, et on va visiter la cathédrale, qui est en fait composée de 3 églises: Iglesia Jesús María, la cathédrale, et Iglesia El Triunfo. Les trois sont bien différentes dans leurs décorations, et la sobriété de El Triunfo contraste avec le kitsch de Jesús María. La cathédrale est construite sur les fondations du palace de l'Inca Viracocha, et les pierres utilisées pour sa construction proviennent de Sacsayhuaman.



name='images/Perou/Cusco/20030715_1537_Cathedrale_et_Plaza_de_Armas_Cusco.jpg' legend='Cathédrale et Plaza de Armas, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

Nos amis sont un peu baffés par leur voyage (ils ont dormi la nuit dernière dans l'aéroport de Lima), et on va se poser dans un restaurant sur la Plaza de Armas, avec vue imprenable sur la cathédrale et Compañía de Jesús depuis la salle au premier étage. On boit des ponche de leche al pisco, une boisson chaude composée de lait et de pisco, l'alcool national fait de distillat de raisin.



name='images/Perou/Cusco/20030715_1537_Compania_de_Jesus_et_Plaza_de_Armas_Cusco.jpg' legend='Compañía de Jésus et Plaza de Armas, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

On retourne à l'hôtel, et on laisse Loris et Angela faire une sieste tandis qu'on va payer nos billets d'avion Lima->Quito. On va ensuite manger juste nous deux au Tronquito, puis on rentre se coucher après avoir envoyé une newsletter sur internet.

16 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Ce matin, on se lève à nouveau aux aurores: le réveil sonne à 5h30. Après la douche, on sort prendre un taxi sur Avenida Sol, jusqu'au terminal de bus de Coliseo Cerrado. Là, on saute dans un bus pour Paucartambo, où on arrive après trois heures et demie sur une route cahoteuse et poussiéreuse. Il y a seulement 110 km de route, mais on ne roule qu'a 30 km/h de moyenne...

Au village, tout est calme: c'est l'heure de la messe. A 11h00, celle-ci se termine, et on assiste à des danses dans la rue. Les danseurs sont costumés et masqués, représentant des conquistadores aux long nez plein de verrues, mais aussi des esclaves noirs (aux yeux bleus) qui travaillaient dans les mines d'argent à l'époque. Les costumes sont assez fous: paillettes, lamas empaillés, etc.



name='images/Perou/Cusco/20030716_0958_Danseurs_a_Paucartambo_Cusco_03.jpg' legend='Danseurs au festival de la Virgen del Carmen, Paucartambo, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

Après l'almuerzo, on retourne devant l'église pour assister à la sortie de la vierge. Sur les toits des maisons voisines, des mauvais esprits dansent et se moquent de la Virgen de Carmen, sans toutefois lui faire peur... Elle continue à avancer dans la rue, portée par deux dizaines de fidèles.



name='images/Perou/Cusco/20030716_1504_Virgen_del_Carmen_devant_l_eglise_de_Paucartambo_Cusco_01.jpg' legend='Virgen del Carmen devant l'église, Paucartambo, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030716_1516_Virgen_del_Carmen_et_fideles_a_Paucartambo_Cusco.jpg' legend='Virgen del Carmen et mauvais esprits, Paucartambo, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

A 16h00, on reprend le bus, et on arrive à Cusco à 19h30, secoués et poussiéreux. On passe rapidement à l'hôtel, puis on va manger tous ensemble au Tronquito, qui est décidément notre restaurant favori...

17 juillet 2003, Cusco, Cusco, Pérou

Ce matin on monte vers San Blas et on s'arrête pour manger quelques pâtisseries au El Buen Pastor: des pains au fromage, des empanadas, des tartelettes au citron et des tartelettes aux pommes.. Vraiment délicieux. Comme l'église de San Blas est fermée jusqu'à 14h00, on monte à pied jusqu'à Sacsayhuaman.

La femme à l'entrée est vraiment très cool et nous laisse rentrer une deuxième fois sans problèmes. On passe deux bonnes heures sur le site, à montrer à Loris et Angela ce que Jimmy nous avait expliqué l'autre jour. On fait quelques photos, dont certaines assez délire sur les bastions, où on monte sur les épaules l'un de l'autre.



name='images/Perou/Cusco/20030717_1130_Isa_Michel_Loris_et_Angela_a_Sacsayhuaman_Cusco.jpg' legend='Isa, Michel, Loris et Angela à Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'



name='images/Perou/Cusco/20030717_1211_Angela_et_Isa_a_Sacsayhuaman_Cusco.jpg' legend='Isa et Angela à Sacsayhuaman, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

On redescend sur San Blas et on mange un copieux menu au Bodega del Wairy, tout près de la plaza: buffet de salades, soupe aux épinards, truite aux riz et bananes au yoghourt. Mmmm. On visite l'église de San Blas (rien de spécial), puis le Museo de Arte Religioso del Arzobispalo, qui ne nous enchante guère. L'architecture du bâtiment est plus belle que son contenu.



name='images/Perou/Cusco/20030717_1515_Balcon_au_coin_de_Palacio_et_Hatunrnumiyoc_Cusco_01.jpg' legend='Balcon, Cusco, Pérou' quality='' size='1'

On fait un peu de shopping (écharpes en alpaga, t-shirts), on boit un ponche de leche au pisco au Trottamundo, puis on rentre à l'hôtel. Le soir, on mange au Tronquito, puis on boit un cuba libre au Xss.

Bientôt la suite...