Accueil      Bangkok (Thaïlande) Yangon (Myanmar) Mandalay


21 juillet 2002, Bangkok -> Yangon, Myanmar

On atterit à Yangon à 21h00. On passe l'immigration puis, comme l'exige la loi, on doit changer des dollars américains en FEC, Foreign Exchange Certificate, sortes de billets de Monopoly que le gouvernement birman émet pour les touristes. Un FEC vaut un dollar US, sauf au marché noir où son taux est environ 10% plus bas. Tous les droit d'entrée aux sites et pagodes, les hôtels, se paient en FEC ou en dollars. Les restaurants, les bus, en fait tout ce qui n'est pas comtrôlé par le gouvernement, se paie en kyats (prononcer "tchatt"). On demande à l'employé si on peut changer moins que les 200 USD obligatoires par personne. Il nous pose la question suivante: "Have you got a present for me?". Moyennant un petit billet de 5 USD, on ne change donc que 200 USD pour nous deux. On passe encore quelques fonctionnaires de l'immigration avant de récupérer nos bagages et de quitter l'aéroport.

On négocie un taxi pour 3 USD, qui nous amène au centre de Yangon au White House Hotel, qui nous a été chaudement recommandé par plusieurs personnes, en particulier pour le buffet du matin.

On visite plusieurs chambres et on se décide à prendre, au moins pour cette nuit, celle qui est la moins chère, à 8 USD. C'est une vraie cage à lapins, sans fenêtre ni salle de bains. On sait qu'on n'y passera pas la semaine alors on verra demain... Douche bien méritée puis au lit.

22 juillet 2002, Yangon, Myanmar

Réveil vers 9h00. On se douche (il a fait moite toute la nuit et les pannes de courant, arrêtant les ventilateurs, n'ont pas amélioré la situation), puis on monte sur la terrasse pour voir de quoi ce fameux "amazing huge breakfast" a l'air.

Il y a de tout: de la nourriture birmane (poisson, du riz au légumes), des fruits de toutes sortes, des toasts avec du beurre et une floppée de confitures faites maison. Les toasters sont des récipients troués remplis de charbon ardents: ça grille de manière très efficace ! Les boissons comprennent du thé, du café et des jus de fruits frais. Bref, un régal. Le patron est très fier de son buffet et nous dit que le menu change tous les jours.

Plus tard, on sort sous une pluie fine pour voir la Sule Paya. Après 5 minutes, il se met à pleuvoir beaucoup plus fort: on investit donc dans un parapluie. On arrive à Sule Paya, située au centre d'un rond-point, au coeur de la ville. Soudain c'est l'averse. On se met à l'abri, on attend que ça passe mais il pleut toujours aussi fort.



name='images/Myanmar/Yangon1/20020722_1251_Sule_Paya_Yangon.jpg' legend='Sule Paya sous l'orage, Yangon, Myanmar' quality='' size='1'

On retourne donc à l'hôtel car on n'a pas très envie de faire des visites sous la pluie. On passe du temps sur la terrase (couverte) du White House, on fait une sieste. On va souper au Danuphyu, un restaurant birman à l'aspect simple mais propre. On y mange une soupe aux légumes, un curry de poulet et du riz, accompagné de Myanmar Beer, un brassage local.

Avant de rentrer, on achète un énorme pomelo. L'écorce est tellement épaisse qu'on met une demie-heure à le peler... On le déguste d'autant plus.

23 juillet 2002, Yangon, Myanmar

On se réveille vers 9h00. On dort très mal dans ces chambres -cages. Il y fait chaud et c'est étouffant. On décide donc de prendre une "deluxe" à 12 USD avec fenêtre, salle de bains et ventilateur. On part au marché où on achète chacun un longyi. C'est l'habit traditionnel birman, porté aussi bien par les hommes que les femmes. Il s'agit d'un rectangle de tissu de 2x1 yard (le système métrique à encore de la peine à s'imposer ici) cousu en tuyau. Les hommes le nouent savamment à la taille, tandis que les femmes le rabattent sur le côté.

On s'arrête au J'Donuts prendre un beignet et de quoi étancher notre soif. On fait quelques courses dans un supermarché local (au moins il y en a un ici, pas comme en Inde).

On marche jusqu'au Beautyland Guesthouse, au nord de la ville près du lac. Les chambres sont bien mais trop chères (15 USD) et le déjeuner n'arrive sûrement pas à la cheville du buffet du White House. On décide donc de ne pas changer d'hôtel.

Souper au Pizza Corner pour changer un peu: une grande pizza végétarienne, du pain à l'ail et des boissons. On achète encore une mangue dans la rue et on la prend en dessert à l'hôtel.

24 juillet 2002, Yangon, Myanmar

Lever vers 8h30, on a mieux dormi dans cette chambre... On déjeune, c'est vraiment délicieux. Marianne, la soeur de Michel, et Sophie nous rejoindront vendredi pour visiter le pays avec nous. On va donc réserver 4 tickets pour le bus de nuit pour Mandalay le samedi 27. On choisit la compagnie Leo Express, réputée pour être fiable (2400 kyats).

On marche jusqu'a la Shwedagon Paya, la plus grande pagode du pays. En chemin, on croise plein de monde car aujourd'hui c'est la fête de la pleine lune (la plus importante de l'année si on a bien compris). Du coup, une foule compacte se presse sur les marches menant à la pagode, ce qui nous permet d'échapper au regard de l'employé sensé extorquer les touristes de 5 USD par visite.



name='images/Myanmar/Yangon1/20020724_1447_Isa_devant_Shwedagon_Paya_Yangon.jpg' legend='Isa devant la Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'



name='images/Myanmar/Yangon1/20020724_1456_Shwedagon_Paya_Yangon_10.jpg' legend='Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'

Le soleil brille alors qu'on visite la pagode mais vers 15h30 le ciel s'assombrit et la pluie se met à tomber violemment. On s'abrite 45 minutes sous un bâtiment du complexe et on regarde passer les fidèles sous la pluie.



name='images/Myanmar/Yangon1/20020724_1516_Shwedagon_Paya_Yangon_18.jpg' legend='Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'

On retourne tranquillement à l'hôtel sous une pluie fine, et on s'y repose un peu. A 19h30 on sort manger japonais au Donburiya: on choisit une copieuse assiette de dégustation et une bière.

25 juillet 2002, Yangon, Myanmar

Ce matin, lever à 7h00. On se douche puis on déjeune. C'est toujours aussi excellent et varié. Vers 9h30 on va à l'embarcadère pour Dalla, de l'autre côté du fleuve. C'est un bâteau qui appartiernt au gouvernement alors les touristes paient 1 USD pour une traversée de 10 minutes.

A Dalla, on monte dans une sorte de pick-up bâché, avec des bancs en bois sur les côtés. Une fois les bancs remplis, l'aide chauffeur sort des minuscules tabourets et les gens prennent place partout où il reste un peu d'espace. On part pour Twante, un village de potiers à 30 km (70 kyats).

Après environ 15 minutes de route, le pick-up s'arrête: problème de roue ou de suspension. Le conducteur monte le véhicule sur le cric alors qu'on est encore tous assis dedans. Il fait un semblant de réparation puis redémarre. Une minute après on stoppe à nouveau, et on ne repartira pas. On nous rembourse une partie du trajet (50 kyats) puis on monte dans un bus bondé qui nous amène sans encombres à Twante.

Une fois arrivés, on visite le marché puis on s'arrête boire une bière au Sein Restaurant. Là, il commence à pleuvoir. Après avoir attendu un moment, on part sous la pluie en direction des ateliers de poterie. Des trombes d'eau se mettent à tomber alors on renonce et on rebrousse chemin. On prend un thé au Tea Center et l'averse passée on se renseigne si on peut revenir sur Yangon directement en ferry. Personne ne parle anglais ni ne comprend ce qu'on essaie d'expliquer alors on patiente. Le temps passe mais on n'est toujours pas plus avancés. En plus, il se remet à pleuvoir à verse. Pas de chance...

On décide donc de reprendre un bus pour Dalla. On quitte Twante vers 16h40. Les pluies abondantes de la journée ont fait monter le niveau du canal et on roule parfois dans 30 centimètres d'eau. On arrive à Dalla peu avant 17h30. On reprend le ferry (1 USD). A bord du ferry, un type nous fait monter dans la cabine de pilotage, regarde nos tickets et nous dit qu'ils ne sont pas valables. Il est d'accord d'oublier ce détail si on lui donne un bakshish. Comme on n'est pas nés de la dernière pluie (6 mois en Inde ça aguerrit son homme), on l'envoie ballader.

Le soir, on sort manger et on part à la recherche d'un restaurant à l'ouest de la ville. On ne le trouve pas, il a du fermer. Par contre il y a plein de gargotes de rue mais elles ne nous tentent pas. Après une heure de marche dans les rues de Yangon on décide de manger au New Delhi Restaurant où on mange un excellent thali, des chapatis et des soft-drinks. Les thalis sont à volonté c'est dire si on s'en est mis plein la panse. Ainsi, c'est la peu du ventre bien tendue qu'on rentre à l'hôtel.

26 juillet 2002, Yangon, Myanmar

On se lève vers 7h00. Douche et déjeuner, toujours aussi bon. On est contents car Marianne et Sophie arrivent aujourd'hui. Après s'être gavés on prend le bus 51 pour l'aéroport (20 kyats). L'arrêt est sur la route principale, à 10 minutes de l'aéroport. On prend donc un pick-up bâché (10 kyats) qui nous pose tout près puis on marche 5 minutes.

A l'aéroport il y a une foule immense. On attend 30 minutes et l'avion de Malaysia Airlines atterit à 11h30. De loin, on voit les filles passer l'immigration. On attend encore 45 minutes le temps qu'elles remplissent les différentes formalités (change obligatoire, douane, etc.). Les retrouvailles sont émouvantes, après plus de 6 mois de séparation.

Quand on sort du terminal, il se met à pleuvoir (on commence à en avoir l'habitude...). On négocie difficilement un taxi, qu'on paie finalament 2500 kyats. Après que les filles se soient installées à l'hôtel, on part à pied jusqu'à la Shwedagon Paya.



name='images/Myanmar/Yangon1/20020726_1652_Marianne_et_Michel_Shwedagon_Paya_Yangon.jpg' legend='Marianne et Michel à la Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'

Par rapport à avant-hier il n'y a pas grand monde et on n'échappe donc pas au paiement des 5 USD par personne. On visite le complexe sous le soleil, qui est déjà revenu.



name='images/Myanmar/Yangon1/20020726_1653_Shwedagon_Paya_Yangon_06.jpg' legend='Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'



name='images/Myanmar/Yangon1/20020726_1703_Shwedagon_Paya_Yangon_11.jpg' legend='Détail, Shwedagon Paya de Yangon, Myanmar' quality='' size='1'

On visite ensuite la Mahawizaya Paya voisine, avec ses faux arbres et ses décorations très naïves au plafond.

De retour au White House, on se concocte un petit apéro: une excellente bouteille de Légende de chez Ramu à Genève avec de la viande séchée. Toutes ces petites choses que les filles nous ont apportées nous ont bien manqué ces 6 derniers mois.

Le soir, on fait découvrir aux miss le plaisir de manger un thali avec les mains (avec la main droite pour être précis). Elles ont beaucoup apprécié. On revient à l'hôtel, on refait le monde sur la terrase puis on va se coucher.

27 juillet 2002, Yangon, Myanmar

On se lève vers 8h00. Douche et déjeuner de rois, une fois de plus. On prépare ensuite nos sacs. On check-out vers 11h00.

Notre bus etant en fin d'après-midi, on laisse nos affaires à l'hôtel, le temps de faire un petit tour au marché de Yangon. Marianne et Sophie font quelques emplettes vestimentaires, et Isa se rachète un longyi, car celui achete hier était un modèle homme, paraît-il. Après un en-cas au J'Donuts, on retourne à l'hôtel se changer, et on marche jusqu'à l'arrêt de bus (no 51). Le bus nous emmene jusqu'au Highway Bus Stand. Là-bas, on perd 15 minutes pour trouver l'endroit où se cachent les bus de Leo Express... évidemment à l'autre bout de la station de bus.

On quitte Yangon a 17h00. On s'arrête à plusieurs reprises pour des pauses repas + pipi. Durant le trajet, on grignote du pain et du gruyère amenés par Marianne et Sophie.

Les sièges du bus sont super inconfortables. Ce qui fait qu'on a de la peine à dormir. Demain on arrive à Mandalay. Venez avec nous !