Accueil      Singapour Sarawak (Malaisie) Melaka


10 septembre 2002, Singapour -> Kuching, Sarawak, Malaisie

On arrive un peu pompette Kuching. On rcupre nos bagages et on prend un taxi pour le Saint Thomas Diocesan Rest House (17.30 ringgits). On prend des chambres normes avec salle de bains commune (25 ringgits). Chacun met ses nouveaux joujous charger et on va se coucher.

11 septembre 2002, Kuching, Sarawak, Malaisie

Ds notre rveil on teste nos Clis, et vers 11h30 on sort enfin. Au visitor Information Center, on se renseigne sur les possibilits d'hbergement au par national de Bako pour ce soir. Tout est plein dans la catgorie la moins chre alors on rserve notre "hostel" pour les deux nuits suivantes. Il s'agit d'une chambre quatre lits avec salle de bains commune (40 ringgits seulement pour la chambre).

On mange un morceau au Open Air Market, un ensemble de stands avec des tables au milieu. On prend ensuite un bus pour le muse du chat (0.80 ringgits). Il nous dpose au pied de la colline au sommet de laquelle trne le muse, un btiment en forme de soucoupe volante (ils sont parmi nous).

On grimpe tout l-haut et on part la dcouverte du muse. Il y a l tout ce qui se rapporte aux chats: photos, peintures, statues, peluches, porcelaine, affiches de cinma et publicitaires, etc. Il y a aussi quelques flins empaills, et des panneaux avec l'histoire du chat dans l'antiquit gyptienne, au Moyen-ge ou encore de nos jours. Ca peut tre lassant pour quelqu'un qui n'aime pas les chats, mais nous on a beaucoup aim. On revient Kuching en van (1 ringgit), sous un ciel menaant.

On sort manger au Biryani Cafe, un restaurant indien. On prend de la viande, accompagne de roti canai et de th.

12 septembre 2002, Kuching -> Bako National Park, Sarawak, Malaisie

On sort manger un pau et boire un th. On passe une petite heure dans un cybercaf pour mettre plein de jeux sur nos Clis. On est comme des enfants. On passe prendre nos sacs l'htel, et vers 11h30 on prend le bus n 6 pour Bako Bazaar (4 ringgits par personnes pour l'aller-retour).

Vers 13h00, au dbarcadre, on prend un bateau pour le parc national (30 ringgits pour le bateau pour nous 4). La mare est trs basse et le bateau touche souvent le fond. On doit contourner les bancs de sable et on met 45 minutes pour arriver en vue du quartier gnral du parc. Le bateau nous dpose 200 mtres de la plage, qu'on rejoint en marchant avec de l'eau mi-mollets. On s'annonce la rception du parc, et aprs avoir bu un jus on prend possession de notre chambre.

A 15h00, on enfile nos chaussures de marche et on part faire le sentier de Lintang, qui dcrit une boucle autour du camp. Le sentier dbute sur des planches surleves au dessus d'une mangrove. L, deux filles nous disent qu'elles ont vu des singes un peu plus loin. On descend un escalier pour arriver sur le sable, et on suit les traces de pas. Effectivement, on a la chance de voir de trs prs une tribu de singes Proboscis en train de se nourrir. La particularit de ces singes est leur nez prominent. On continue marcher sur le sable dans la mangrove et on se rend compte qu'on s'est tromp de chemin. On revient en arrire et on retrouve notre sentier, qui monte dans les arbres travers la jungle.

Tout d'un coup, les arbres font place des buissons et on change d'cosystme. Il fait beaucoup moins humide ici, et une petite brise nous caresse le visage. On dcouvre plein de Carnivorus Pitcher Plants, dont certaines sont vraiment normes. On passe d'un cosystme l'autre (7 diffrents), puis on redescend dans la jungle en direction du camp. En route, on contemple un magnifique coucher de soleil travers les arbres.

On retrouve notre hostel vers 19h00. Une bonne douche est la bienvenue, car on transpire normment dans cette jungle humide. On mange un repas simple mais copieux la cantine du parc. On dguste ensuite nos dragon fruits, une sorte de kiwi gant la chair blanche et la peau en cailles roses.

13 septembre 2002, Bako National Park, Sarawak, Malaisie

On se lve tard. Lorsqu'on sort de la chambre, on voit une horde de cochons sauvages barbus juste devant notre chalet. On va djeuner, puis on se prpare. Au moment de partir, plein de macaques longue queue viennent fouiller les poubelles de notre cuisine commune. On ferme les fentres (ce sont des vrais voleurs) et on s'en va.

On reprend le mme sentier qu'hier, qui grimpe dans la jungle. En arrivant sur le plateau, on bifurque sur le sentier qui mne la plage de Telok Pandan Kecil. L'eau n'est malheureusement pas aussi turquoise et pure qu'aux Perhentian, mais vu la chaleur, on s'y baigne quand mme. On se laisse scher puis on retourne au camp par le mme chemin.

Lors de notre descente, on entend les arbres bouger au dessus de nos ttes. On s'immobilise... Chacun retient son souffle, et soudain on aperoit un petit groupe de singes Proboscis. On reste une demi-heure les observer, puis on retourne au camp. Sur la plage, on a droit un superbe coucher de soleil.

On mange un excellent boeuf avec du riz et des lgumes. On passe prendre une douche. On va ensuite chercher quelques snacks et des boissons la cantine et on passe notre dernire soire tous les quatre tchatcher...

14 septembre 2002, Bako National Park -> Kuching, Sarawak, Malaisie

On se lve tt, on djeune puis on prpare nos sacs. On fait ensuite un tour dans la jungle dans l'espoir de voir encore une fois des singes Proboscis. On en aperoit quelques uns au dbut du sentier Telok Paku. On les voit assez distinctement. Malheureusement un groupe de gens nous suit, et comme ils parlent fort, les singes fuient. On avance encore un peu. En route, Fred voit un serpent lui passer entre les sandales. Terrifis, Marisa et lui font demi-tour. Nous, on continue, mais ne voyant plus de singes, on les rejoint sur la mangrove la sortie de la jungle.

Vers 11h30, on fait le check-out de notre chambre et on va manger un morceau la cantine. A midi et demie, on prend un bateau pour Bako Bazaar. Cette fois-ci, on ne met que 15 minutes car la mare n'est pas trop basse. On rate d'un poil le bus de 12h45, et on attend le suivant jusqu' 14h15, sous un soleil de plomb.

On arrive Kuching vers 15h00. On pose nos sacs l'htel puis on va faire un peu de shopping et boire un verre. On prend alors un taxi pour notre htel. Fred et Marisa se changent rapidement et on part tous ensemble pour l'aroport. Ils font le check-in, puis on va boire un jus de goyave (frais ?) au caf. Vient malheureusement l'heure des adieux. Marisa et Fred s'en vont derrire les vitres du service d'immigration.

Au moment o on sort de l'aroport, le ciel est trs menaant. On attend le bus sous un abri, et soudain... tonnerre... clairs... pluie... c'est l'orage tropical. On attend presque une heure avant qu'on nous dise que le service de bus ne fonctionne que jusqu' 18h00. Bizarre, les femmes au service d'information de l'aroport nous avaient affirm le contraire. On partage alors un taxi avec deux autres touristes (8.50 ringgits pour nous deux).

Aprs un bref passage l'htel, on sort souper au Green Hill Corner. On prend des soupes aux nouilles, l'une au porc et l'autre au boeuf. Vraiment pas mal du tout. On passe encore un moment au Waterfront cybercaf avant d'aller se coucher.

15 septembre 2002, Kuching, Sarawak, Malaisie

Aujourd'hui on voulait aller visiter un autre parc national, mais il a plu toute la nuit alors on dcide de rester en ville. On part pour le "Sunday Market", 20 minutes pied du centre. C'est un grand march o on trouve de tout. On s'y promne un moment, puis on va prendre un pau et du th, accompagn de bananes et d'un mooncake, un gteau chinois fourr de pure de pois jaune et de fleurs de lotus.

On visite ensuite le muse du Sarawak, rput comme l'un des plus beaux d'Asie. Il abrite pas mal d'animaux empaills, des coquillages, etc. On voit aussi des maquettes de longhouses, dont une en grandeur nature. Sur l'le de Borno, une longhouse est une grande maison qui regroupe tout un village sous un mme toit. A ct des longhouses, on voit aussi des objets (armes, ustensiles, masques rituels) utiliss par les diffrentes tribus. Passionnant.

Aprs la visite du muse, on part la chasse (photographique) aux statues de chats, dissmines dans la ville. Il faut savoir que Kuching en Malais signifie "chat", et que la ville fait honneur ce flin. En chemin, on fait un peu de lche-vitrine, on savoure une bonne glace, puis on rentre l'htel.

Un peu plus tard on sort manger, mais tout est ferm car c'est dimanche. On mange finalement du riz accompagn de poulet au gingembre aux Chinese Foodstalls. On essaie ensuite de tlphoner Marianne (la soeur de Michel) pour son anniversaire. Aucune cabine ne semble fonctionner avec la carte prpaye que l'on vient d'acheter. On essaiera plus tard.

Ce soir on s'offre un cin. On va voir "The Bourne Identity" (8 ringgits par personne), tir de la premire partie d'une excellente trilogie de Robert Ludlum. Le film est captivant, trs fidle au texte original. Aprs, on tente nouveau d'appeler Marianne, toujours sans succs. On essaie encore depuis la cabine d'un htel chic et a y est, a marche. Elle est drlement mue, tonne et ravie qu'on soit parvenus l'atteindre.

16 septembre 2002, Kuching -> Melaka, Melaka, Malaisie

Aprs un copieux djeuner au Biryani Cafe, on downloade morceaux de musique sur le Cli, puis, vers 11h00, on prend un taxi pour l'aroport (15 ringgits). On enregistre nos bagages, puis on passe l'immigration. On dcolle 13h30, et aprs une heure dix de vol, on atterrit Johore Bharu.

On prend le bus n 207 pour le Larkin Bus Station (5.40 ringgits). On y arrive 16h20, et on voit que l'un des bus pour Melaka est sur le point de partir. On saute dedans (12.30 ringgits) et on arrive Melaka vers 19h15.

Melaka est l'une des villes historiques les plus importantes de la rgion. Ca vous intresse d'en savoir plus ?