Accueil      Terengganu Pahang (Malaisie) Singapour


5 septembre 2002, Perhentian Kecil -> Cherating, Pahang, Malaisie

A Cherating, on s'installe au Matahari Chalets (25 ringgits). Les bungalows sont vraiment trs sympa. Les sanitaires sont communs mais chaque chalet une terrasse, et la chambre est quipe d'un frigo. Le luxe !

On sort se promener sur la plage. La mare est au plus bas et c'est pas vraiment gnial. On profite d'une agence de voyages pour voir pour un bus pour Singapour mais c'est toujours la mme chose, tout est plein. Aprs 30 minutes et plusieus coups de fils, la jeune femme nous trouve 4 places pour Johore Bharu dimanche prochain. On soupe au Resaturan Riverside, o on mange un poisson au gingembre, trs correct.

6 septembre 2002, Cherating, Pahang, Malaisie

Au Matahari Chalets, il proposent des stages de batik d'une journe. On dcide tous les 4 de le faire. On prend notre djeuner (toasts et Nutella que Marisa nous amen de Suisse -- un dlice) puis on se met au travail.

Des rectangles de tissus en coton sont tendus plat sur des trteaux, et nous serviront de "toile" pour notre crativit. On dessine tout d'abord au crayon. Isa fait des poissons, Michel une tortue marine, Marisa un flamant rose et Fred une pirogue sur la plage.

Ensuite, on passe par dessus le crayon avec de la cire chaude. Pour ce faire, on utilise de petits rcipient que l'on remplit de cire dans une casserole. Ces "stylos" sont percs d'un trou par lequel la cire coule. Toute la difficult est de ne pas faire accidentellement couler de la cire l o il ne devrait pas y en avoir, car il n'y a ensuite pas moyen de corriger cette erreur. En plus, il faut rester rgulier pour faire le trac, et ce n'est pas vident de ne pas faire de gros pts. Une fois tout le dessin fait la cire, un gars nous le passe sur l'envers du tissus. Ca nous arrange bien, car il fut repasser exactement sur le dessin et ce n'est pas facile.

Vient ensuite l'tape "coloriage". La premire difficult est de trouver les bonnes couleurs. Il y a plein de bouteilles de peinture, des gobelets contenant dj telle ou telle teinte, mais on peut aussi faire son propre mlange, ce qui est bien plus amusant. En dposant la peinture sur le tissu, elle migre par capilarit (comme sur un papier buvard). Les "frontires" de cire empchent cette migration. On peut facilement dgrader des couleurs en mettant une peinture plus claire par dessus une teinte plus fonce, cette dernire tant "pousse" par la nouvelle venue.

C'est vrament gnial. On y passe toute la journe, puis on doit laisser scher nos chef-d'oeuvres. Demain, ils les tremperont dans des bains chimiques afin de fixer les couleurs. Le stage de batik nous cote 35 ringgits, tout compris.

On mange au Cherating Cottage, un restaurant indien o on mange un bon curry de poulet et du tofu.

7 septembre 2002, Cherating, Pahang, Terengganu, Malaisie

Ce matin, aprs le djeuner (nutella, toasts et vritable Parmesan d'Italie), c'est la grande lessive. On se prlasse ensuite sur la terrasse.

Vers midi et demie, on se dirige vers la plage. Grande dception: la mer est pleine de mduses. On y trempe juste les pieds puis on va lire un peu l'ombre des cocotiers. Fred et Marisa nous rejoignent pour boire un jus de coco frais.

Le temps se couvre et trs vite, il se met pleuvoir. On retourne un moment au Matahari avant de ressortir chercher nos billets de bus pour Johore Bharu (20 ringgits). On prend des lassis, excellents, avant d'aller souper au Cherating Inn. On prend chacun un plat diffrent. Les portions sont minuscules, et la nourriture n'est vraiment pas gniale.

8 septembre 2002, Cherating -> Singapour

On fait la grasse matine jusqu' 9h30. On ferme nos sacs, on djeune, puis on va prendre un milk shake et une gaufre chez la dame qui nous a vendu notre billet de bus. On prend ensuite un taxi pour Kuantan (40 ringgits), qu'on atteint en une heure.

A Kuantan, on profite pour passer l'atm pour refaire le plein de ringgits. On attend ensuite tranquillement notre bus, dont le dpart est prvu pour 14h30. A l'heure du dpart, une annonce (en malais) nous apprend que le bus a du retard. Sans blagues.

On attend encore une heure et demie dans la station de bus, au milieu de la poussire et du diesel, crach par les bus en stationnement qui laissent tourner leurs conditionneurs d'air. A 16h00, notre bus arrive et on quitte enfin Kuantan. Aprs une pause repas vers 7h30, on arrive Johore Bharu 21h30.

On prend un billet de bus pour Singapour. Le crtin impoli la caisse nous oblige prendre deux places par personne cause de nos sacs (4.80 ringgits par personne). Aprs 20 minutes de route, on descend avec nos bagages pour passer l'immigration malaisienne. On remonte dans un autre bus pour passer le Causeway, ce pont qui relie la pninsule malaisienne avec l'le de Singapour.

Un peu de shopping ?