Accueil      Kerala Tamil Nadu, Inde Andhra Pradesh


2 mars 2002 : Munnar (Kerala) - Madurai (Tamil Nadu)

La descente des ghats (montagnes) est encore plus impressionnante que la dernière fois. La route est extrêmement étroite (pas de place pour croiser), il n'y a bien sûr pas de muret, et par endroit des tas de sables remplacent le macadam qui a été emporté par des chutes de pierres. Il faut à plusieurs reprises reculer pour laisser passer un autre bus, ou bien encore manoeuvrer pour prendre des virages trop serrés pour être négociés en une seule fois. Isa a eu très peur, mais on n'a pas vu d'autres bus dans le ravin (pas cette fois, du moins).

Le chauffeur est très nerveux, il klaxonne à tout moment, et ne supporte pas de rester derrière un autre véhicule. La dernière heure de route se fait dans la nuit, ce qui n'est pas pour nous rassurer avec un chauffeur pareil. Nous arrivons à 19.45 à Madurai. On prend le bus no 7 qui nous amène au centre ville (3 roupies). Après avoir tourné un peu, on s'installe à l'hôtel Ramson pour 110 roupies la nuit. Puis on prend un thali à l'hôtel Gowri Ganga pour 18 roupies par personne (repas : 62 roupies avec eau et chai). Les thalis sont énormes... on a vraiment trop mangé !

3 mars 2002 : Madurai (Tamil Nadu)

Visite ce matin du temple de Sri Meenakshi. Il s'agit d'un énorme temple d'architecture dravidienne, construit autour de 1560. Ce temple comporte 12 gopuram (tours) de 45 a 50 mètres de hauteur; chacune d'elle est ornée de milliers de divinités multicolores, qui nous paraissent toutes différentes. A l'intérieur, on a l'impression d'être dans un labyrinthe, on ne ressort jamais au même endroit. Le temple est très fréquenté; on y voit même un mariage (et cette fois-ci la mariée était présente...). Certains lieux de culte à l'intérieur de l'enceinte du temple, comme dans tous les temples hindous, sont interdits aux non-hindous. C'est un des plus grand temple du sud de l'Inde.

Nous prenons un petit en-cas, avant de passer l'après-midi à essayer de mettre à jour notre site sur le web. Retour au même resto qu'hier pour le repas, pour nous en remettre plein la panse (62 roupies) ! Le gérant nous accueille à bras ouverts, ravi de nous voir revenir !

4 mars 2002 : Madurai - Rameswaram (Tamil Nadu)

Réveil à 4.30 pour prendre le train de 5.40 pour Rameswaram. Le billet ne nous coûte que 28 roupies. Le train part finalement vers 6.15. Durant le trajet, la femme à côté de nous chante des prières à haute voix, mais heureusement ça ne dure pas plus d'une heure.

On arrive a Rameswaram vers 11.00, et on s'installe au Swami Ramanatha Tourist Home, qui loue des chambres vraiment basiques pour 130 roupies (toilettes à la turque et pas de douche). Nous sortons un peu plus tard pour éviter les grandes chaleurs et voir la ville, et manger un thali + coca (62 roupies).

Rameswaram est en fait une ville sainte (comme Varanasi -- Benares), où les pèlerins viennent se faire bénir par l'eau des thermes du temple. Le temple est très beau de l'extérieur, on dirait que les gopurams sont faits en ivoire ! Retour à l'hôtel, car la chaleur et l'humidité deviennent étouffants.

Dès notre arrivée à l'hôtel, et environ toutes les 10-15 minutes, un employé vient toquer à la porte pour nous demander si on veut boire un thé ou un café. Au bout de trois fois, on lui dit que si on a vraiment envie de quelque chose, on l'appellera. Bon finalement il paraît qu'au Tamil Nadu, ça se fait comme ça dans les hôtels.

Le soir on retourne en ville. La musique religieuse qui sort des haut-parleurs du temple est si forte qu'on ne s'entend même pas parler ! On décide alors d'aller manger un peu à l'écart, au Ashok Bhavan (un meal + une masala dosa + 2 chai + bouteille d'eau = 55 roupies).

5 mars 2002 : Rameswaram -> Tiruchirappalli (Trichy) (Tamil Nadu)

Réveil tôt ; on part voir le Ramanathaswamy Temple. Dans le temple, plusieurs personnes insistent pour nous montrer le chemin à tout moment... ça finit par nous énerver, d'autant plus qu'elles ne sont pas d'accord entre elles. On finit donc par faire un tour dans les couloirs, d'où on voit comment les pèlerins se font bénir : ils sortent un seau d'eau de la therme choisie (il y en a 22) et cette eau est versée sur eux.

Nous ressortons très vite du temple, lassés par les pseudo-guides qui nous harcellent sans-cesse. Ensuite on va manger des idlis (16 roupies), et on va chercher des vélos à louer. Vers 8.30, on trouve des vélos, et on se dirige vers la pointe de l'île, ou il y a le Adam's Bridge (îles et îlots qui relient l'Inde au Sri Lanka). En route, on s'arrête voir un temple, puis après environ 10 km on se retrouve dans un petit village de pécheurs dont toutes les maisons sont construites en fibres de palmier.

Depuis là, on ne peut pas aller plus loin avec les vélos, car la route est complètement ensablée. On marche un peu, mais la route est longue : il reste encore env. 4 km jusqu'au Adam's Bridge, et étant donné qu'on a l'intention de prendre le train en début d'après-midi pour quitter Rameswaram, on rebrousse chemin. Nous n'avons en effet pas l'intention de passer une nuit de plus ici, on ne s'y sent pas trop bien.

Le retour nous prend environ 1 heure. Contrairement à la ville, les alentours de Rameswaram sont très beaux : sur les 2 cotes, on est entourés par une mer turquoise, et le temps est magnifique. On passe ensuite prendre nos billets de train à la gare (39 roupies par personne pour plus de 7 heures de route), retournons les vélos, et rentrons à l'hôtel faire nos sacs. Départ du train vers 13.00.

Le trajet est long. On discute avec un indien de Tiruchirappalli (dont l'ancien nom est Trichy). Arrivée à Trichy à 20.15. Nous allons à l'hôtel Diamond (ex-hôtel Aristo), de la part de l'indien rencontré dans le train qui avait travaillé dans cet hôtel. Grâce à lui, nous obtenons un rabais (les chambres sont normalement à 195 roupies et nous la payons que 150 roupies !). Nous sortons manger au Yamuna Mess, pas mal, mais rien d'exceptionnel (75 roupies).

6 mars 2002 : Tiruchirappalli (Trichy) (Tamil Nadu)

Après une longue nuit de sommeil, nous sortons vers midi. Nous découvrons les rues compliquées de Trichy pour arriver au Big Bazaar Road qui nous mènera au Rock Fort (2 heures de marche). Il s'agit d'un fort autrefois construit autour d'un rocher au milieu de la ville, mais le fort a été détruit, et il ne reste que les deux temples qui sont érigés sur le rocher et la porte principale du fort.

On s'arrête manger un morceau, puis on monte les 437 marches qui nous mènent en haut du Rock Fort Temple, d'où on a une splendide vue sur Trichy. De là, on voit très bien les nombreux gopurams qui ornent les deux autres temples situés au nord de la ville, qu'on a l'intention de visiter demain. En bas, nous apercevons la Lourdes Church, qui est la copie conforme de l'Eglise de Lourdes en France.

Retour à pied à l'hôtel, après avoir fait un tour au Gandhi Market, le marché principal de Trichy. Repas excellent au Sri Sangheeta Restaurant, ou nous mangeons un cashewnut Rava (sorte dosa, mais avec des noix de cajou en plus), un mutter paneer, un ginger masala paneer, et deux garlic naan (pour éloigner les moustiques !!!). Un régal !

7 mars 2002 : Tiruchirappalli (Trichy) (Tamil Nadu)

Sortis de l'hôtel, nous prenons le bus no 1 vers la gare pour nous amener aux deux temples au nord de la ville. Le premier, le Sri Ranganathaswamy Temple est imposant par sa superficie, et par la grandeur et le nombre de ses gopurams ; le plus grand mesure 73 mètres, et en tout il y en a 21. Le temple est forme de 7 cercles concentriques. Dans les trois premiers, il y a des habitations, puis à partir du quatrième, on rentre dans le temple a proprement parler ; la 7ème enceinte est réservée aux hindous.

Ensuite, nous allons à pied jusqu'au Sri Jambukeshwara Temple, temple dédié à Shiva et Parvati, qui date, comme le premier temple, du 10ème siècle. Ce temple est beaucoup plus beau, et a beaucoup plus de caractère que le précédent. Devant l'entrée, il y a deux énormes chariots de bois avec des sculptures de divinités, qui sont utilisés pendant les festivals.

Retour à l'hôtel vers 17.30. Repas un peu plus tard au Kavitha Restaurant pour 75 roupies. Ce soir, on décide de se faire plaisir : on s'offre des jus de fruits frais + une glace chacun pour 67 roupies en tout au Sukee Restaurant. Les jus de fruit sont excellents, c'est pourquoi on décide d'y retourner pour le déjeuner demain matin.

8 mars 2002 : Tiruchirappalli (Trichy) - Pondicherry (Tamil Nadu)

Petit dej. au Sukee Restaurant : 2 idlis + 2 jus d'ananas frais + 2 chai (52 roupies). Ensuite direction la Bus Station. Le bus qu'on nous avait indique hier n'est pas la (évidemment...), mais on trouve un bus local qui nous amènera directement à Pondicherry pour 56.50 par personne.

Départ de Trichy a 11.45. En route on voit les épaves de deux véhicules qui viennent d'avoir un accident: un bus et un camion. Qui a gagné, selon vous ? Les deux véhicules sont en piteux état. Au bus, il manque tout l'avant droit (le conducteur et quelques passagers sont sûrement passés dans une vie suivante), et la cabine de pilotage du camion est ratatinée. Les survivants du bus sont à côté, avec leur bagages, et attendent on ne sait pas trop quoi, probablement un autre bus pour les mener à destination. Ça nous fait vraiment réfléchir: la prochaine fois on évitera de se mettre à l'avant droit dans les bus...

Arrivée à Pondicherry vers 17.00. On marche de la station de bus jusqu'au Ashram où on avait vu qu'il y avait la possibilité de louer des chambres. Là-bas, on nous indique des hôtels dirigés par le Ashram, mais hors de notre budget. On tourne une bonne heure, mais tout est complet ou pourri et cher, avant de trouver une chambre sans salle de bains au Amala Lodge pour 150 roupies et très clean. Repas au Satsanga, restaurant francais : on commande 2 riz différents + 1 fish masala + 1 biere (280 roupies, une fortune !). Ca change par rapport aux endroits où on a l'habitude de manger, et c'est rempli de français. Mais il faut bien se faire plaisir de temps en temps, non ?

9 mars 2002 : Pondicherry (Tamil Nadu)

Nous déjeunons au India Coffee House, puis nous retrouvons Sandra (une ancienne collègue de Michel à l'EPFL) avec qui nous avions rendez-vous. Elle prenait un cours à Chennai, et maintenant elle participe à un 'field project' qu'elle va faire à Auroville, juste à côté de Pondicherry. C'est donc l'occasion de la voir.

On se promene sur le bord de mer, et on s'arrete manger un morceau dans un restaurant du coin. Puis ballade, et visite des differentes attractions de la ville : l'ashram Aurobindo, l'église de Notre-Dame des Anges, et le temple Sri Manakula Vinayagar, dédié à Ganesh le dieu éléphant. Il y a même un pachyderme en chair et en os devant le temple, qui récolte les pièces données par les fidèles ! On profite de nos retrouvailles avec Sandra pour se raconter chacuns nos experiences hindoues. Elle nous quitte vers 18.00, car elle dort à Auroville. On va manger un thali + 1 bouteille d'eau (65 roupies) au Sri Balaji Mess.

10 mars 2002 : Pondicherry (Tamil Nadu)

Après quelques heures passees pour la remise a jour de notre site, nous prenons un repas en face de notre hôtel : 2 veg biryani + 2 vadas (32 roupies).

Ensuite, on part a la recherche d'une location de velos, mais etant donne deja que c'est dimanche, et qu'en plus, il est 14.00 (heure de la sieste), on tourne 1 heure avant de trouver enfin un magasin ouvert. On loue des velos pour 20 roupies les 24 heures.

On roule jusqu'à la plage d'Auroville ou nous avons rendez-vous avec Sandra. Après une baignade dans une mer tiede et a peu pres propre (en tout cas pour les normes indiennes...), et une bonne petite heure a secher, on va boire un jus de fruit frais dans un resto a l'entree d'Auroville. Ensuite retour a velo avant la nuit sur les routes indiennes ou les gens roulent vraiment comme des cingles ! Repas au Adnan Bhavan : 2 barotta + sauces et 2 chai pour 35 roupies.

name='images/Inde/TamilNadu/20020310_Sandra_Isa_Plage_Auroville_TamilNadu_1.jpg' legend='Isa et Sandra a la plage d'Auroville, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'

11 mars 2002 : Pondicherry - Mamallapuram (Tamil Nadu)

Après quelques heures passees encore une fois a mettre les photos sur le net, nous avons ete nous regaler d'une excellente glace a la mangue au Richie Rich (20 roupies par personne), avant d'aller faire nos bagages. On quitte Pondicherry vers 16.45 en bus. (28 roupies par personne) pour arriver a Mamallapuram vers 19.15. Des notre arrivee la-bas, un tas de locaux nous assaillent pour savoir ou on veut loger, chacun d'eux engage par un hôtel different. Le Lonely Planet dit de faire vraiment attention a ces gens-la, car sinon dans le prix de la chambre on risque surement de payer la commission du gars. On s'enerve un peu, on va visiter une lodge choisie par nous même, mais le chambres sont bien moites. On decide finalement de suivre un des gars a une lodge, histoire qu'après il nous fiche la paix. Il nous amene au Lakshmi Lodge, pres de la plage. La-bas, le gerant nous dit que toutes les chambres a 150 et 200 roupies sont completes, mais que pour cette nuit il nous donne un cottage (un bungalow) pour le même prix (150 roupies), et que demain on changera pour une chambre moins chere. On va voir le cottage, la chambre est enorme, et la salle de bain est aussi grande que certaines chambres qu'on a eues pendant le voyage. On accepte donc sans hesiter. Ensuite on se ballade dans les rues de Mamallapuram, et on recherche un endroit simple pour manger. On va manger un thali a l'hôtel Deluxe (62 roupies), un endroit frequente uniquement par les locaux, ce qui est rare ici !

12 mars 2002 : Mamallapuram (Tamil Nadu)

Nous profitons de notre petit cottage tranquille pour prendre un petit chai sur la terrasse. Ensuite changement de chambre pour une plus petite, mais avec une petite terrasse, qui nous coutera aussi 150 roupies. Puis nous sortons manger une malala dosa au New Supergold hôtel (48 roupies avec 2 lemon sodas). Ensuite visite du Shore Temple, et des Five Rathas, mais uniquement depuis l'exterieur, car l'entree a ces 2 monuments est de 5 Dollars ! C'est très beau, et on arrive très bien a prendre des photos de l'exterieur. Donc pourquoi payer si cher ?

name='images/Inde/TamilNadu/20020314_Shore_Temple_Mamallapuram_TamilNadu_1.jpg' legend='Shore Temple, Mamallapuram, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/TamilNadu/20020314_Five_Rathas_Mamallapuram_TamilNadu_01.jpg' legend='Five Rathas, Mamallapuram, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'

Durant les 2 heures suivantes, nous allons faire le tour des Cave Temples et des Mandapams : magnifiques monuments creuses dans la roche. Retour a l'hôtel, et le soir, repas excellent au Moonrakers : steak de barracuda, accompagne de veg rice, de frites ( !) et de salade (215 roupies).

13 mars 2002 : Mamallapuram (Tamil Nadu)

On se reveille très tot, car aujourd'hui on a prevu de faire du velo, et on veut partir avant les grandes chaleurs. Mais les locations de velos ne sont pas aussi matinales que nous... alors on en profite pour aller faire des photos du Krishna's Butter Ball et du Anjuna's Penance, et pour boire un chai.

name='images/Inde/TamilNadu/20020314_Arjuna's_Penance_Mamallapuram_TamilNadu_1.jpg' legend='Arjuna's Penance, Mamallapuram, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/TamilNadu/20020314_Krishna's_Butterball_Mamallapuram_TamilNadu.jpg' legend='Krishna's Butterball, Mamallapuram, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'

On obtient finalement les velos vers 8.30 (30 roupies par personne pour 24 heures). Nous prenons la route pour Tirukkalikundram. On pedale... ce sont 16 km pour arriver au pied du Eagle's Temple, ou 550 marches nous attendent pour arriver a son sommet (a pied nus bien sur, comme dans tous les temples, il faut se dechausser...), situe en haut d'une colline. Ce sont les jambes tremblantes qu'on y arrive.

Magnifique vue sur l'ensemble de la region depuis la-haut : sur les rizieres, sur le collines rocheuses, et surtout sur le Sri Bhaktavatsaleshavra Temple, a Tirukkalikundram. On a la possibilite, pour une fois, de visiter l'interieur du temple, ou, nous explique le pretre du temple, il y a eu une grande celebration hier soir (de 18 heures a 6 heures ce matin). Du au fait que les fideles ont fait bruler des milliers de lampes a huile, il y avait du ghee oil (huile de beurre) partout. C'etait très enfume encore. Puis, après un bref tour dans la ville, retour vers Mamallapuram.

name='images/Inde/TamilNadu/20020314_Bhaktavatsaleshavra_Temple_Tirukkalikundram_TamilNadu.jpg' legend='Bhaktavatsaleshavra Temple, Tirukkalikundram, Tamil Nadu, Inde' quality='' size='1'

On en profite pour aller manger une masala dosa a l'hôtel Deluxe (48 roupies avec boissons), histoire de reprendre des forces. Ensuite, on reprend nos velos pour aller voir la Tiger Cave, a 5 km de la. Sur place, un groupe d'indien faisait une fete, ou chacun prenait part en chantant, dansant ou autre. On retourne nos velos dans la soiree, et on retourne manger du poisson frais au Moonrakers (240 roupies, avec une biere). Toute la journee, sur la route, on a vu des gros fruits eclates par terre, alors on en profite pour demander la signification de ce geste au serveur. Il nous explique qu'a chaque nouvelle lune, les commercants eclatent une courge remplie de colorant rouge, et parfois de sous, etc., ceci pour eloigner les jalousies des autres commercants. Autrefois des sacrifices d'animaux etaient fait, mais pour diverses raisons, ils ont abandonne, et on remplace le sang par le colorant rouge.

14 mars : Mamallapuram -> Chennai (Madras) (Tamil Nadu)

Après quelques photos des Cave Temple au lever du jour, puis après avoir deposes quelques crayons et habits dans un orphelinat, nous voila partis en bus (60 roupies pour les deux) vers 12.30 pour Chennai. Arrivée la-bas vers 14.30. L'hôtel que nous avions choisi a triple ses prix, alors on part a la recherche d'un hôtel moins cher. On finit par s'installer a l'hôtel Diplomat, un peu decentre par rapport aux autres, mais vraiment pas cher pour une grande ville (199 roupies la nuit, taxes incluses), dans le quartier d'Egmore.

On decide ensuite d'"utiliser le systeme" : on dit a un chauffeur de rickshaw qu'on veut aller voir des emporiums (grands magasins ) dans le quartier ou on aimerait être deposes, on les visite,et si on achete quelque chose le chauffeur touche une grosse commission. On obtient comme ça une course gratuite. Le chauffeur nous amene donc dans deux endroits differents, mais pas du tout dans le quartier ou on voulait aller. Evidemment, on n'achete rien, et on finit quand même par le convaincre de nous amener sur Anna Salai, la rue principale. On a perdu du temps, on a comme ça visite de très beau magasins (mais aussi très chers !), et on a economise quelques roupies !

On rentre alors dans un enorme centre commercial, le Spencer Plaza, qui nous fait retrouver un peu notre monde occidental, des boutiques partout (même une boutique Swatch) et même un supermarche, et des produits suisses : glaces Movenpick, chocolat Lindt, et... du Toblerone, sur lequel Michel s'est litteralement rue ! Isa en profite pour refaire des lunettes, car elle les a oubliees dans un hôtel en cours de route (d'autant plus que ça ne coute rien ici !). Repas au Bhoopathy Cafe : 2 special meals a volonte + boissons (115 roupies). On a evidemment une fois de plus trop mange.

15-16 mars : Chennai (Madras) (Tamil Nadu)

Deux jour a faire un peu de shopping, d'autant qu'il n'y a pas grand chose a visiter a Chennai. Les deux soirs nous allons manger au Vasanta Bhavan : premier soir, deux chennai meail + boissons (82 roupies), et deuxieme soir, des paneer, un nan et une raita + boissons (140 roupies). La pollution est telle qu'on n'a qu'une envie: quitter cette ville pour aller respirer de l'air un peu plus pur !

On change d'etat, vous venez avec nous ?