Accueil      Andhra Pradesh Orissa, Inde West Bengal


22 mars 2002 : Visakapatnam -> Gopalpur (Orissa)

On arrive a Berhampur a 13.15. Depuis la gare, on nous dit que la station de bus est a environ 3 km. On decide alors de marcher. On marche, on marche, on demande notre chemin 2-3 fois en route, et on nous dit toujours que c'est un peu plus loin. Resultat : on a marche environ pendant 1.15 sans jamais voir l'ombre d'une station de bus. Puis quelqu'un nous dit qu'on peu s'arreter la, que les bus pour Gopalpur passent par la. Effectivement, 5 minutes apres, un bus assez plein passe et on saute dedans (5 roupies).

Arrives a Gopalpur, on se dirige vers le Green Parc Hotel, ou on reussit a negocier un chambre avec vue sur la mer a 200 roupies au lieu de 300 roupies, la seule condition etant qu'on quitte l'hotel le 24 mars a 8 heures, car tout l'hotel est reserve depuis ce jour. On va ensuite se ballader sur la plage qu'on imaginait aussi idyllique qu' a Gokarna. Mais c'est alors une enorme deception : toute la plage est en chantier... il y a meme un buldozer sur la plage. Ils sont entrain de reparer les degats causes par l'erosion aux hotels et restaurants situes sur la plage. Affreux. De plus, le temps est mauvais, voire orageux, et en se promenant, on voit une tortue, des poissons, et des meduses mortes sur la plage. Ce qui ne nous donne pas vraiment envie de se baigner. Ce n'est pas vraiment le village de pecheur, et le coin de paradis qu'on s'imaginait !

Pour surmonter notre deception, on s'achete une biere qu'on va siroter a l'hotel. Un peu plus tard, un orage eclate... ! Une des premieres pluies qu'on voit depuis qu'on est en Inde. Repas au Blue Waves Restaurant (78 roupies) : la encore, on n'est pas contents... les plats baignent dans l'huile, la raita n'est pas fraiche. Bref, on laisse la moitie du repas sur la table.

23 mars 2002 : Gopalpur -> Bubhaneswar (Orissa)

Reveil vers 10.00. On decide de quitter Gopalpur, qui ne correspondait pas vraiment a ce qu'on s'etait imagines... On monte dans le minibus qui nous ramene a Berhampur a midi (5 roupies). En cours de route, il se remplit, se remplit toujours plus. Et meme plein, il continue a s'arreter, et essayer d'entasser les gens tant bien que mal, les uns par dessus les autres. A un certain moment on devait bien etre 40-45 dans un minibus qui devait compter 20 places assises ! On descend devant la nouvelle station de bus, car on a creve un pneu... Etonnant non ?

Le train qu'on voulait prendre part dans 15 minutes, et pour une fois qu'on en a besoin, on ne trouve pas d'autorickshaw. On s'installe tant bien que mal dans rickshaw-velo, trop petit pour nous deux et nos gros sacs a dos ! Il pedale, parfos avec beaucoup de peine, vu l'etat de la route, et le poids qu'il transporte, il doit meme de temps en temps descendre du velo et le pousser a la force de ses bras. Il nous depose a la gare pour 20 roupies bien meritees. On arrive la-bas vers 13.10, et le temps qu'on prenne nos billets, le train nous file sous le nez... Le suivant est a 16.00.

On s'occupe jusque la, et vers 16.30, on monte dans le train pour Bhubaneswar (52 roupies par personne). On cherche cette fois-ci un wagon sans reservations mais sans succes, alors on monte dans le premier wagon venu, qui est un wagon A/C, histoire que le train ne nous file pas sous le nez une fois de plus. On s'installe dans les couloirs, mais le controlleur nous dit qu'on ne peut pas rester la. Alors, on se deplace dans les couloirs des Sleeper-Cars, ou il n'y a pas de places non plus, car c'est un train qui va jusqu'a Calcutta, et evidemment il est plein.

On arrive a Bhubaneswar a 19.15, et on s'installe a l'Hotel Bhubaneswar pour 216 roupies la nuit (200 roupies +8% de taxe de service), chambre avec salle de bain et balcon. Tres bon repas au Chancellor Hotel pour 49 roupies.

24 mars 2002 : Bubhaneswar (Orissa)

Demi-journee de repos apres une semaine de voyage (pas follement interessante). On sort en milieu d'apres-midi et on va voir a pied les temple au sud de la ville. On visite d'abord le Maussi Maa Mandir, Le Vaital Mandir, puis le plus grand temple de Bhubaneswar : le Lingaraj Mandir. Sur notre chemin de retour, on voit aussi les Mukteswar, Siddheswar et Kedargauri Mandirs. Les temples sont completement differents de ceux qu'on a visite auparavant. Pas de gopurams comme les autres, mais une tour en forme de cone au centre du temple, au-dessus du sanctum. Et partois de petits temples qui entourent symetriquement le grand. Les temples sont ici d'arichitecture Kalinga (Orissienne). Retour au Chancellor Hotel (62 roupies) pour le diner.

25 mars 2002 : Bubhaneswar (Orissa)

On sort aux alentours de 11.00. Retour aux temples : le Lingaraj Mandir, le Raja Rani Mandir (mais seulement depuis l'exterieur, car l'entrée est 2 dollars...), et le Brahmeswar Mandir. Petit snack, puis retour a l'hotel. Repas au Hariram Restaurant (42 roupies).

name='images/Inde/Orissa/20020325_Brahmeswar_Mandir_Bhubaneswar_Orissa_3.jpg' legend='Brahmeswar Mandir, Bhubaneswar, Orissa, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Orissa/20020325_Brahmeswar_Mandir_Bhubaneswar_Orissa_6.jpg' legend='Détail du Brahmeswar Mandir, Bhubaneswar, Orissa, Inde' quality='' size='1'

26 mars 2002 : Bubhaneswar -> Konark (Orissa)

Retour au Hariram Restaurant pour le petit dejeuner (2 idlis + 2 chai = 22 roupies). Preparation des sacs, puis marche jusqu'a la station de bus. Depart a midi pour Konark. Le type assis a cote de Michel discute avec nous tout le long du voyage; il veut tout savoir ou presque sur nous. On arrive a Kornark a 14.00. On s'installe au Yatri Nivas : un charmant petit hotel entoure d'un jardin super bien entretenu (et propre !). D'apparence ca semble un hotel cher, mais les chambres doubles avec salle de bain coutent seulement 150 roupies. Ce qui est a peu pres ce qu'on depense d'habitude, et pour ce prix-la, on a un cottage !

Puis on se dirige vers le Sun Temple, qui doit etre le deuxieme plus beau monument d'Inde. On en fait le tour. L'entrée est 5 Dollars... Mais on decide quand meme d'y aller le lendemain, car c'est un monument magnifique. On se promene ensuite dans les rues de Konark ou il n'y a pas grand chose, a part des hotels, des restos et des boutiques. Retour au Sun Temple au coucher du soleil. On reste la jusqu'a ce qu'ils aient allument les lumieres autour du temple. Michel prend quelques photos avec la camera numerique, et soudain... c'est la panne ! Plus rien ne marche. Retour a l'hotel, on regarde si on arrive a voir ce qui ne va pas, mais il n'y a rien a faire. Apres enervement et deception, on sort manger un thali au Delux Hotel (52 roupies).

27 mars 2002 : Konark -> Puri (Orissa)

Reveil tres tot pour aller voir le Sun Temple, pour eviter la foule des visiteurs journaliers. On sort de l'hotel vers 7.00, on achete des fruits pour notre petit dej. Puis on se dirige vers le Sun Temple. On paie les 10 Dollars d'entrée pour les deux (le temple en vaut la peine, mais ca reste cher pour l'Inde, surtout que les indiens paient 10 roupies d'entree...). A cette heure-ci il y a deja pas mal de monde.

Le temple est imposant par sa grandeur, et est entoure de 22 roues qui en font un "temple chariot". C'est-a-dire un temple sur roues, tire par des chevaux mythiques Autour du temple se trouvent des reproductions du dieux Surya, le dieu du soleil. Tout le temple est orne de petits bas-reliefs representant des scenes de tous les jours, des scenes de danse et de musique, et bien sur aussi des scenes erotiques. Malgre que la partie arriere du temple se soit ecroulee, il est tres bien entretenu.

name='images/Inde/Orissa/20020326_Sun_Temple_Konark_Orissa_3.jpg' legend='Détail des roues du Sun Temple de Konark, Orissa, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Orissa/20020326_Sun_Temple_Konark_Orissa_5.jpg' legend='Sun Temple de Konark, Orissa, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Orissa/20020326_Sun_Temple_Konark_Orissa_9.jpg' legend='Sun Temple de Konark, Orissa, Inde' quality='' size='1'

On la matinee a essayer de decouvrir le temple dans ses moindres details. Peu avant midi, on retourne a l'hotel, qu'on decide de quitter car a part le Sun Temple, il n'y a pas grand chose a faire ici.

On prend un minibus pour Puri vers 13.00 (12 roupies). Arrivee a Puri vers 14.00, ou on est assaillis par les conducteurs de rickshaw. On decide d'aller a l'hotel a pied. Apres une petite demi-heure, on s'installe dans une des chambres biscornues de l' Hotel Akash International pour 100 roupies la nuit. Meme les toilettes sont bizarres : ce sont des toilettes a l'occidentale simplement un peu plus basses, mais dont les bords de la cuvettes sont suffisement larges pour y mettre les pieds dessus... en fait c'est un melange entre des toilettes comme chez nous, et des toilettes a la turque. Ballade dans les rues de la ville et sur la plage, qui n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus propre, puisqu'il y a un egout qui s'y deverse... Repas au Peace Restaurant (2 fish thali + boissons et un chapati a la pomme = 100 roupies).

28 mars 2002 : Puri (Orissa)

On sort aux alentours de midi. On va prendre des crepes a la banane (15 roupies) et du chai au Mickey Mouse Restaurant, puis on va louer des velos. Direction la gare: on va voir quand on peut prendre un train pour Kolkata (Calcutta). Malheureusement demain c'est Holi, la celebration de la fin de l'hiver, et tous les trains sont pleins. On se met tout de meme sur une liste d'attente (WL - Waiting List) pour le train de nuit de demain soir. Nos numeros d'ordre sont 173 et 174 ! Autant dire qu'on montera dans le train que s'ils ajoutent quelques wagons supplementaires au convoi.

Ensuite on pedale jusqu'au centre de Puri en direction du temple Jagannath Mandir, un des quatre dhams d'Inde (hauts lieux de pelerinage pour les hindous). C'est fou, on dirait une ville completement differente par rapport a la ou on loge. Il y a du monde partout, du bruit et de l'animation alors que la rue ou se trouve notre hotel, le long de la plage, est calme et bordee de restaurants et de boutiques. Apres la recherche infructueuse d'un ATM (bancomat) pour retirer de l'argent, retour a Puri Beach ou on rend les velos (12 roupies par personne).

On prend le repas du soir au Xanadu Garden Restaurant. Comme son nom l'indique, le restaurant est situe dans un tres joli jardin, on a beaucoup aime. Ce soir on mange du poisson : un Kingfish et un Pomfret (non, ce n'est pas un poisson en forme de pommes-frites...) accompagnes de riz et d'un curry de legumes. Ce gueuleton nous a coute la modeste somme de 188 roupies.

29 mars 2002 : Puri (Orissa)

Aujourd'hui c'est Holi, le festival des couleurs. De 8 heures a 14 heures, les gens s'aspergent d'eau coloree avec de la poudre (gulal) pour feter la fin de l'hiver.

On fait le check-out de l'hotel au cas ou on arriverait a prendre le train ce soir. On cherche ensuite un endroit ou prendre le dejeuner, mais comme c'est Holi, tout est ferme (sans doute aussi pour eviter que les restaurants soient arroses de jets multicolores par les festivaliers). Sur la route, des enfants nous apercoivent et nous "attaquent" avec de l'eau violette. Michel est plus rapide et evite le jet, mais pas Isa qui se fait asperger copieusement. Ceci n'est que le debut, on a decide de sortir de l'hotel, maintenant il faut assumer ! On mange deux idlis accompagnes de chai (11 roupies par personne) au Trupti Restaurant, puis on se dirige vers la plage par la route principale. La, plein de jeunes se dirigent vers nous pour nous recouvrir le visage ou les cheveux de poudre avec ou sans eau. Resultat : Isa a le visage noir et rouge, et Michel a en plus des touches dorees dans le cou et sur les oreilles.

En se balladant sur la plage, on rencontre deux jeunes indiens avec qui on a une interessante conversation. Ils ont fini l'universite et sont en train de faire un postgrade, l'un en sociologie, et l'autre en medecine veterinaire. Ils sont tous deux interesses par un travail dans des NGO afin de preserver le patrimoine de leur pays autant du point de vue naturel que du point de vue des traditions. On retourne vers l'hotel et en chemin, nos cheveux sont devenus violets. A l'hotel, on rencontre Chris Green, un anglais, qui hesite beaucoup a sortir de peur de se faire colorer.

Nous devons aller a la gare pour voir ou en est la liste d'attente. En route, on rencontre pas mal de gens emeches, tant par l'alcool que le bhang (le cannabis local), qui veulent continuer le travail pictural sur nos corps. Certains ont des mains un peu trop balladeuses sur Isa, mais Michel les remet vite en place. A la gare, on nous dit qu'on est en 160eme place. On annule donc nos billets, contents de profiter d'une bonne douche pour rincer les multiples couches de couleurs qui nous recouvrent. Le retour vers l'hotel se fait plus calmement car le festival se termine a 14 heures, et ceci est etonnement bien respecte. Arrives a l'hotel, on recupere notre chambre, et c'est parti pour une heure de nettoyage sous la douche. Toutes les couleurs partent, sauf le rouge, qui reste bien present, surtout sur le visage et les cheveux. Nos habits, meme laves, gardent une teinte rose, mais ce n'est pas grave, car on a mis ce qui etait le moins dommage.

Le soir, on mange des thalis au Harry's Cafe (112 roupies pour deux avec les boissons).

30 mars 2002 : Puri (Orissa)

Meme apres une bonne douche ce matin, il nous reste encore quelques taches rouges dues a Holi. On prend deux omelettes au Mickey Mouse (20 roupies). Puis, avec Chris, on loue des velos et on va chercher le meilleur moyen pour quitter Puri direction Kolkata. Apres de nombreux aller-retours entre la gare, la station de bus et les agents de voyage, on apprend qu'il y a un quota pour touriste au depart de Puri, et on reserve notre place pour le train de nuit du 1er avril. Le Tourist Quota, que nous avions deja utilise de Mumbai a Goa, reserve des places dans certains trains pour des voyageurs non-indiens, ce qui permet d'outre-passer les listes d'attente. Hier l'employe de la gare avait omis de nous signaler qu'il existait aussi sur le trajet Puri-Kolkata.

Ce soir, on mange des pizzas au Mickey Mouse. En fait, au lieu d'une vraie pate a pizza, on recoit une sorte de pain a hamburger geant avec des legumes et du fromage dessus. C'est pas mauvais, mais ca ne correspondait pas vraiment a ce qu'on attendait. Avec les boissons et un dessert, on s'en sort pour 155 roupies a deux.

31 mars 2002 : Puri (Orissa)

Journee tranquille. Vers 11 heures, on va prendre des omelettes et du chai dans un petit stand dans la rue (14 roupies). On se ballade sur la plage. Les egouts se deversent dans la mer (on voit l'eau qui sort du tuyau au milieu de la plage...), ce qui n'empeche pas les indiens de se baigner dans une eau brunatre. Nous n'avons meme pas trempe nos pieds dedans. Le soir, repas au Amazonia, ou on prend deux Kingfish accompagnes de legumes et de riz (174 roupies pour les deux).

1er avril 2002 : Puri (Orissa)

On se leve tot, on prepare nos sacs, et on fait le check-out. Omelettes et chai comme hier. On va se ballader en direction du village de pecheurs, mais on ne va pas tres loin. Si le village fait de huttes en fibres de palmier est relativement propre, la plage sert de toilettes et de depottoir... C'est vraiment ignoble.

On retourne a l'hotel, on passe le temps comme on peut sous une chaleur etouffante, puis on va manger un thali au Peace Restaurant (70 roupies pour deux) avant de prendre un cycle-rickshaw pour la gare (15 roupies). A 19 heures, le train demarre. Nous quittons enfin Puri apres 5 jours d'attente.

Demain matin, on arrive a Kolkata, capitale du West Bengal. Venez avec nous !