Accueil      Ladakh (2/4) Ladakh, Inde [3/4] Ladakh (4/4)


20 juin 2002, Leh -> Hemis -> Leh (Ladakh)

Lever à 5h30. On prend le bus pour Hemis à 6h45 (25 roupies). On arrive à 8h00. On suite les locaux et on grimpe jusqu'à l'hermitage des moines. Les pèlerins montent avec des offrandes, surtout de l'huile. Ils aident aussi les moines en montant des fagots de bois jusqu'à l'hermitage. Pendant notre ascension il se met à neiger. Arrivés là-haut, on visite l'un des temples. Il y a une ouverture dans le toit, et dans la cour, devant un moine en train de faire sa puja, des flocons de neige tombent en silence. C'est magique.



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_0859_Moine_Hermitage_Hemis_Ladakh.jpg' legend='Moine à l'hermitage d'Hemis, Ladakh, Inde' quality='' size='1'

On descend au monastère où le festival commence à peine. On trouve donc de bonnes places. Le festival d'Hemis consiste en une suite de danses rituelles exécutées par les moines du temple, masqués et déguisés, pour célébrer la naissance du guru Padmasambhava. On prend de très belles photos du spectacle, mais aussi des spectateurs, qui viennent de tout le Ladakh pour y assister.



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1006_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_13.jpg' legend='Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1009_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_16.jpg' legend='Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1049_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_19.jpg' legend='Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1138_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_33.jpg' legend='Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1147_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_43.jpg' legend='Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1053_Spectateurs_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_08.jpg' legend='Spectateur au Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1136_Spectateurs_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_10.jpg' legend='Jeune spectateur au Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'



name='images/Inde/Ladakh/HemisFestival/20020620_1423_Spectateurs_Hemis_Festival_2002_Hemis_Ladakh_23.jpg' legend='Spectatrice au Hemis Festival 2002, Ladakh, Inde' quality='' size='1'

Vers 14h30 le spectacle se termine. Tous les bus sont archi-pleins, et la police empêche les gens de monter sur les toits des véhicules (nos places préférées sur les bus et les camions). On trouve alors une jeep qui accepte de nous ramener à Leh pour 50 roupies par personne. Repos, et souper au Norlakh pour 130 roupies.

21 juin 2002, Leh (Ladakh)

A 9h00 on va acheter du pain et de fruits pour se goinfrer comme d'habitude. On va au LEHO (Ladakh Enviromental and Health Organisation) pour visiter un atelier de tissage de pashminas. On nous emmène en jeep au village de Chuchod Gongma, dans une maison "solarisée", c'est-à-dire avec de belles baies vitrées. Les femmes, des villageoises principalement, font leur apprentissage ici durant 9 mois.

La fabrication d'un châle en pashmina consiste en 3 étapes. D'abord, il faut dégrossir la laine, c'est à dire sortir les poils fins et doux de la boule de laine. Ensuite, il faut filer ces poils afin d'en faire un fil solide mais suffisament fin. Finalement, c'est l'étape du tissage, sur des métiers mécaniques. C'est très intéressant, et surtout ça permet à ces femmes d'avoir une occupation hivernale, quand les conditions climatiques ne permettent pas de cultiver quoi que ce soit.

De retour à Leh, on regarde quelques pashminas du LEHO mais elles sont trop grossières, et on n'en achète pas. On retourne voir le kashmiri à côté de la Dzomsa. On boit le thé, et discute, et on met de côté quelques pashminas, toujours sans rien acheter. On mange au Norlakh, puis on va voir encore une autre boutique qui vend des pashminas. Le vendeur est un Zanskari, très sympa, qui nous montre tout son stock. C'est beau, et il prend le temps de nous expliquer les différentes techniques.

On à maintenant rendez-vous avec Pema, le guide qu'on a vu dans la jeep qui nous à ramené de Chiling à Nimmu lors de notre dernier trek. On repousse notre départ d'un jour car le temps est incertain. Le guide repassera donc demain. Souper au La Montessori Restaurant. On rencontre deux Suisses de Vevey (Serge et Martine), et on retrouve Vincent, notre pote de Verbier. Les trois reviennent de la Markha Valley. Ils ont adoré, et ça nous convainc vraiment d'y aller.

On rentre à l'hôtel. Le groupe d'Israëliens du rez-de-chaussée a organisé un barbecue. Brochettes et salades sont servies dans la bonne humeur. On passe trois heures avec eux, puis on va se coucher.

22 juin 2002, Leh (Ladakh)

Déjeuner habituel vers 9h00. Il fait très beau alors on prend la décision de partir pour la Markha Valley demain matin. On passe à la banque faire le plein de roupies. On prend notre lunch au Norlakh avec Serge et Martine, à qui on donne quelques tuyaux pour la suite de leur voyage en Inde.

A 15h00, on a rendez-vous avec Pema, et on lui confirme notre départ demain. Les deux cheveaux et le horseman nous coûteront 360 roupies par jour. On va faire les courses pour notre trek (1400 roupies) et chercher de l'essence pour le réchaud à la station service. On soupe au Wok Tibetan Kitchen (100 roupies). On envoie quelques photos sur le site web afin de liberer de la place pour les photos du trek à venir, puis on va se coucher.

On se repose car demain on part en trek, cette-fois dans la Markha Valley. Toujours en pleine forme ?