Accueil      Ladakh (4/4) Delhi, Inde (2e visite) Uttar Pradesh


5 juillet 2002, Leh (Ladakh) -> Delhi

En provenance du Ladakh, on se pose à Delhi à 13h30. Quand on sort de l'avion, une chaleur étouffante nous submerge. Il fait non seulement chaud comme lors de notre départ il y a 6 semaines, mais surtout il fait très humide. On prend un bus qui nous dépose à la New Delhi train station (50 roupies). On n'est vraiment pas très contents d'être de retour dans la tiaffe et la pollution de Delhi. On va pas y rester longtemps.

On traverse la gare, puis on se faufile entre les rickshaws et les rabatteurs pour arriver au Smyle Inn, où on a réservé une chambre par internet. On prend possession de notre chambre, en nage. On se douche (tiède, beurk) puis on sort voir sur Janpath pour les billets d'avion pour la Thailande. Le meilleur prix pour un vol Kolkata -> Bangkok est de 6700 roupies (env. 216 CHF). On veut comparer avec les agences de Paharganj avant d'acheter.

On prend un Coke bien mérité au McDonalds (happy hour, 2 pour 1, on est assez débrouillards, non ? On passe au Bookworm acheter quelques livres: le Lonely Planet "South East Asia on a Shoestring" dont on aura besoin pour la suite de notre voyage; "The Lord of the Rings", qui ne coûte que 395 roupies (13 CHF) pour les 3 volumes en 1; le livre du photographe suisse Olivier Föllmi "Zanskar", en rupture de stock en Suisse; un livre de recettes indiennes. Le tout nous coute tout juste 108 CHF !

Retour à l'hôtel puis souper au Sam's Cafe. Isa prend un laffa israëlien et Michel des cannellonis. On s'offre encore deux sigarni, le dessert népalais. Le tout nous coûte 230 roupies.

6 juillet 2002, Delhi

On se réveille vers 9h00. On se chauffe un chai dans la chambre, qu'on accompagne de biscuits. Après avoir demandé dans plusieurs agences de voyages, on va à l'agence de l'hôtel Vivek et on réserve notre billet Kolkata-Bangkok pour le 12 juillet 2002 à 9h45 pour 6794 roupies, tout inclus.

On prend 2 masala dosa (ça nous a bien manqué au Ladakh, ça...) au Sonu Chat House, pour 50 roupies. Isa va se faire couper les cheveux un peu plus court car avec cette température elle ressemble plus à une baigneuse sortant de l'eau. et c'est pas si pratique. Michel passe le temps au cyber-cafe, climatisé, pour mettre le site à jour. Isa le rejoint.

On quitte le cyber-café vers 21h00, pour aller manger au Malhotra, un excellent restaurant indien.

7 juillet 2002, Delhi

On se réveille vers 9h00. On se fait un chai avec des biscuits, on achète des mangues, et on mange le tout, accompagné de chocolat qu'on avait oublié dans le frigo et que le manager n'a pas osé toucher.

On part à la recherche d'un rickshaw pour aller au Lotus Temple, le temple Bahai de Delhi. Ils veulent tous trop. Finalement on en trouve un qui accepte de nous y emmener pour 50 roupies. Il roule, il roule, puis il s'arrête devant les Lodi Gardens. On lui dit que ce n'est pas là qu'on voulait aller mais il ne parle que Hindi et ne comprend pas. On cherche donc un autre rickshaw.

On le trouve 15 minutes plus tard. On roule 10 minutes puis, à un feu, le rickshaw cale... et ne démarre plus. Quelle poisse ! On lui donne tout de même 20 roupies pour la peine, et on part à la recherche d'un troisième rickshaw. C'est le bon, cette fois, et il nous dépose devant le temple pour 50 roupies.



name='images/Inde/Delhi2/20020707_1240_Lotus_Temple_Delhi_02.jpg' legend='Le Lotus Temple de New Delhi, Inde' quality='' size='1'

C'est dimanche, il y a donc plein de petites familles indiennes qui viennent visiter le temple. Il est toujours aussi magnifique, comme dans nos souvenirs. Et ce qui est le plus épatant, c'est que c'est très propre et très bien organisé, un fait vraiment inhabituel dans ce pays. Les gens qui arrivent sont dirigés d'un côté, et ceux qui repartent sont de l'autre. Le tout est coordonné par de jeunes volontaires.



name='images/Inde/Delhi2/20020707_1239_Femme_et_enfant_Delhi.jpg' legend='Femme et enfant devant le Lotus Temple de New Delhi, Inde' quality='' size='1'

On a la chance d'assister à une séance de prières. Un groupe se présente sur l'estrade. Tout d'abord ils chantent tous ensemble. Puis une fidèle lit un extrait de texte hindou, une autre lit un passage de la bible, et le dernier un verset du coran. Tout ceci pour faire comprendre la tolérance de la religion bahai et son acceptation de toutes les autres. Pour finir, tout le groupe chante encore une fois.

On reprend un rickshaw pour Connaught Circus (70 roupies). Direction McDonalds: on a vraiment envie de manger un Chicken Mc Maharajah avant de quitter l'Inde. Avec 2 sundaes au chocolat on en a pour 256 roupies.

On passe le reste de l'après-midi au cyber-café pour mettre à jour le site. Heureusement que ça ne coûte que 10 roupies de l'heure. On y reste jusqu'à 20h00.

On s'installe ensuite sur les coussins moelleux du Leema Restaurant où on a un avant-goût de la cuisine Thai. Isa prend un poulet au curry et Michel des nouilles thai. C'est très bon. Pour le dessert on prend des bananes au lait de coco. L'addition est de 235 roupies. Retour à l'hôtel où on se fait un whisky-coca avec le reste du whisky du Sikkim.

8 juillet 2002, Delhi

On se réveille tard: il est presque 10h00. On déjeune dans la chambre. Isa cherche à la réception la 2e plaque de chocolat qui restait. Elle vole en moins de 2 minutes. On accompagne le chocolat de chai chaud et de mangues.

On finit de préparer nos bagages et on fait le check-out à midi. On passe au G.P.O. (general post office) de New Delhi pour voir si, sur un malentendu, quelqu'un nous aurait écrit. Et, surprise, on a reçu une carte postale de la soeur d'Isa. C'est étrange de recevoir une carte alors qu'on est soit-même en voyage.

On retourne à Paharganj, on fait un peu de shopping, puis on se fait un dernier gueuleton sud-indien pour 290 roupies au Vatika Restaurant. Repus, on passe chercher nos bagages à l'hôtel. On se faufile une dernière fois à travers la foule de Main Bazaar et on arrive à la gare. Le sac contenant les affaires que Marianne, la soeur de Michel, doit ramener à Genève au retour de Birmanie, pèse une tonne.

Quand on arrive sur le bon quai, le train est déjà là. On s'y installe. On est juste 4 dans un compartiment pour 6, tant mieux. On quitte enfin Delhi à 16h25 pile. Il fait trop chaud.

On lit, on tchatche, puis on fait la connaissance d'Ophélie, une Française de Ferney qui travaille à Genève et qui vient d'arriver en Inde. Elle nous pose plein de questions sur le pays. On mange un morceau, on boit beaucoup d'eau, et vers 21h30 on se met au lit.

On arrive dans l'état de l'Uttar Pradesh, toujours sur les rives du Gange, à Varanasi (Benares). Venez sur les ghats avec nous, prendre un bain... si vous osez !