Accueil      Aitutaki Atiu, Iles Cook Rarotonga (2e visite)


15 avril 2003, Amuri -> Atiu, Iles Cook

A l'aérodrome d'Atiu, on nous accueille avec des lei, ces colliers de fleurs que les gens offrent en toutes occasions. On s'installe au Kopeka Lodge, où on a un beau bungalow avec deux chambres, salle de bains, cuisine, séjour et balcon: excellent.



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1325_Catherine_a_l_arrivee_sur_Atiu.jpg' legend='Catherine à l'arrivée sur Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1327_Catherine_et_Marianne_avec_eis_a_l_arrivee_sur_Atiu.jpg' legend='Catherine et Marianne avec lei, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1328_Isa_et_Michel_avec_eis_a_l_arrivee_sur_Atiu.jpg' legend='Isa et Michel avec lei, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

On booke tout de suite une visite de la grotte de Anatakitaki (grotte des kopekas, oiseaux qui se dirigent dans l'obscurité en poussant de petits cris). On roule en jeep jusqu'au bout de la piste, puis on marche sur la makatea, le récif exposé.

Il faut dire qu'Atiu a une géologie particulière: l'île était faite d'un cône volcanique entouré d'un récif corallien. Il y a 100'000 ans, le plancher océanique s'est élevé de vingt mètres ou plus, exposant le récif. Graduellement, la jungle a pris ses aises et, parallèlement, un nouveau récif s'est formé. Atiu est donc entouré de deux récifs: l'un vivant, l'autre fossilisé. Entre le récif fossilisé et le reste érodé du volcan se trouve une étendue marécageuse regorgeant de moustiques. L'eau a érodé le récif exposé, creusant plein de grottes.

On arrive à l'entrée de la grotte. On voit des stalactites, des stalagmites, des méduses, des draperies, etc. Au fond de la grotte, on aperçoit des kopekas. Avant de ressortir à l'air libre, on se baigne dans un lac souterrain à la lueur de bougies. C'est vraiment très beau de voir la grotte éclairée par ces petites flammes.



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1658_Grotte_de_Anatakitaki_Atiu_03.jpg' legend='Grotte de Anatakitaki, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1724_Isa_et_Catherine_au_le_lac_souterrain_dans_la_grotte_de_Anatakitaki_Atiu_01.jpg' legend='Isa et Catherine se baignent dans la grotte de Anatakitaki, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

En rentrant, on assiste a un tumunu, une soirée entre hommes où la bière locale est distribuée par un maître de cérémonie. Le soir, on va manger au Kura's Kitchen, le restaurant d'Atiu Villas. On savoure un excellent poisson avec une délicieuse sauce à la noix de coco.



name='images/IlesCook/Atiu/20030415_1837_Tumunu_sur_Atiu_02.jpg' legend='Tumunu, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

16 avril 2003, Atiu, Iles Cook

Ce matin, on va visiter la plantation de café du Atiu Island Coffee Factory. Jürgen, un expatrié allemand, a tout pris en main (les locaux sont trop paresseux) et nous explique tout. On visite aussi le local où il torréfie les grains, puis on achète du café après en avoir dégusté à son shop.



name='images/IlesCook/Atiu/20030416_1004_Grains_de_cafe_sur_le_cafeier_Atiu.jpg' legend='Grains de café, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030416_1032_Sechage_des_grains_de_cafe_Atiu_01.jpg' legend='Séchage des grains de café, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

L'après-midi, on parcourt la côte est de l'île à moto. On passe par Matai Landing, Takauroa, puis Oneroa, une belle plage où on ramasse beaucoup de coquillages. L'eau est turquoise, et on put marcher jusqu'au récif.



name='images/IlesCook/Atiu/20030416_1714_Michel_a_Oneroa_Landing_Atiu_03.jpg' legend='Michel à Oneroa Landing, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

On rentre au Kopeka Lodge, puis on retourne manger au Kura's Kitchen. Ce soir au menu, il y a du poulet. En demandant à la cuisinière, on apprend qu'il s'agit de cuisses de poulet congelées importées d'Australie. Les locaux n'élèvent pas les poulets pour les manger, mais juste pour qu'ils picorent les restes et la vermine.

17 avril 2003, Atiu, Iles Cook

Ce matin, on repart à moto. Sur des petits chemins de terre à peine visibles, on roule dans la jungle, où on voit bien que les plantes ont colonisé la makatea. On passe par Tarapuku Landing, puis on voit de magnifiques falaises de makatea surplombant la mer. On voit bien les anciens coraux fossilisés, comme pétrifiés.



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1121_Catherine_a_moto_sur_Atiu.jpg' legend='Catherine à moto sur Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1130_Makatea_et_jungle_sur_Atiu_01.jpg' legend='Makatea en pleine jungle, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1153_Falaises_vers_Tarapaku_Atiu_01.jpg' legend='Falaise de makatea vers Tarapaku, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1221_Corail_fossilise_falaises_vers_Tarapaku_Atiu_03.jpg' legend='Makatea (coraux fossilisés), Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1227_Corail_fossilise_falaises_vers_Tarapaku_Atiu_05.jpg' legend='Makatea (coraux fossilisés), Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

On passe l'aérodrome, l'épave du S.V. Edna, puis on roule jusqu'à la plage d'Oravaru. Là, James Cook a accosté en 1777. On se baigne dans le lagon, très peu profond, mais agréablement tiède. On y voit quelques poissons multicolores, qui sont trop timides pour être approchés et photographiés.



name='images/IlesCook/Atiu/20030417_1323_Isa_a_Oravaru_Landing_Atiu_02.jpg' legend='Isa a la plage d'Oravaru, Atiu, Iles Cook' quality='' size='1'

On continue jusqu'à Vai Piake Landing, puis on remonte à l'intérieur des terres en passant par le lac Te Roto. En pleine jungle, on trouve des fruits de la passion, et on en ramasse une dizaine. Ces fruits poussent non pas sur un arbre, mais sur une sorte de liane.

On passe ensuite au village, où on achète le dernier pain de la boulangerie. Il n'y a plus de farine sur l'île, et tout le monde attend le bateau de ravitaillement. Le soir, on se cuisine des pâtes dans notre bungalow.

18 avril 2003, Atiu -> Muri, Rarotonga, Iles Cook

On se relaxe au Kopeka Lodge en attendant que notre avion soit confirmé. Tout d'abord, il était prévu pour 11h00, puis 13h00, et finalement 17h00, comme sur l'horaire qu'on avait. On vole 45 minutes avant de se poser sur Rarotonga. Encore une tranche de paradis ?